Flowers: « Everybody’s Dying to Meet You »

Flowers incorporent jangle pop, surf et influences garage rock pour ce nouvel album dont le moins qu’on puisse sire est qu’il est ouvert et éclairant. Il suffit de 30 secondes pour que Everybody’s Dying to Meet You engrange une surmultipliée déjà entrevue chez son prédécesseur : Do What You Want To, It’s What You Should Do.

« Pull My Arm ouvre le disque sur un riff carillonnant et ample suivi ensuite par une de ces distorsions comme on en rêve souvent. Le trio londonien sonne énergique et puissant avec une qualité qu’il ail aurait été difficile d’entrevoir sur leur premier album.

L’arrière-plan sera constitué de fuzz et de feedback, les vocaux de Rachel Kennedy seront hautains et étincelants même sur le dream pop « How Do Yo Do » et un « Bathroom Sink » qui se consume comme un damné.

La mélodie sucrée de « Bitter Pill » fera passer la sauce avvec plus de fluidité, pause nécessaire pour apporter oasis au milieu des à-coups.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s