Mew: « – + – »

Mew est un groupe de alt-pop danois qui s’est fait connaître par un titre, « Frengers », et une voix propre à vous hanter, celle d’un Jonas Bjerre capable de vous emmener de manière veloutée en un monde spectral issu de nulle part.

Ce cinquième album repose sur à peu près les mêmes caractéristiques. Le combo a cette habileté innée à nous faire entrer de plain pied en un lieu faite de guitares bravaches et de climats impétueux. On retrouve cette éternelle sensibilité pop scandinave qui nous introduit immédiatement dans un univers d’émotion en mode shoegaze à traverser brumes et fjords.

Le disque compte 14 plages ce qui est un peu long quand on souhaite tutoyer l’onirique mais, grâce à Russell Lissack de Bloc Party, un peu de muscle sera injecté à une cadence souvent étale.

On retiendra « Witness », véritablement captivant, et « My Complications » qui parvient à nous secouer. Ce dernier marqueur, plus vigoureux, sera signe qu’élégance n’est pas tributaire de tempo.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s