The Great Lake Swimmers: « The Waves, The Wake »

The Great Lake Swimmers ont toujours eu à l’esprit une volonté de renouvellement ceci même si on pouvait craindre que le registre folk-rock dont lequel ils évoluent soit source de limitations. Leurs deux précédents albums, New Wild Everywhere et A Forest Of Arms, semblaient d’ailleurs signifié une certaine panne d’inspiration sans doute est-ce ce risque qui les voit, sur ce The Waves, The Wake, opter pour un bouleversement musicale et s’ouvrir à de nouveaux horizons.

L’instrumentation est, ici, totalement refondue ; une des singularités du combo, le violon, a totalement disparu au profit de luths, harpes ou flûtes censées exemplifier le sursaut recherché.

Pour cela, les thèmes et humeurs n’ont pas pour autant disparu. Les climats sont toujours aussi poignants quand il est question de vulnérabilité « The Talking Wind », « Falling Apart ») et le songwriting peut toujours se faire immédiat et addictif comme sur « Alone But Not Alone ».

Le minimalisme n’est pas non plus esquivé avec un « Visions Of A Different World » ou l’orchestration cède la place à une très subtile concaténation vocale alors que « In A Certain », alternera, lui, dialogue entre chant, flûte et banjo.

Foin de classicisme non plus dans l’alliage entre violoncelle et péan incantatoire qui jalonne « Root Systems » ou sur le « closer » « The Open Sea », conclusion intense et capiteuse à un opus d’autant plus captivant que, contre toute attente eu égard à aux productions précédentes de GLS, il parvient à nous désarçonner

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s