Yowler: « Black Dog In My Path »

Sous ce patronyme étrange, se cache Maryn Jones une artiste qui avait déjà officié avec All Dogs et Saintseneca. Ce projet solo en est à deuxième album et ce Black Dog In My Path s’est trouvé une niche entre bedroom-pop et lo-fi.

Le tout est assez raffiné, mélange de lucidité et de nostalgie ; regard sur un passé servi par une plume acérée. Disque intimiste ; « Angel » mais également « Sorrow », « Awkward » et le larmoyant « No » nous plongent en effet dans la psychologie de la chanteuse.

Les tempos sont ceux de ces ballades qui peuvent vous faire fendre l’armure tant leur veine introspective peut -être un crève-coeur, mais tamisées par les sonorités agressives et grunge de « Where Is My Light ? » ou encore les cuivres sur « Holidays Reprise », Maryn Jones parvient à condenser un univers qui, tout propre qu’il lui soit, n’est pas totalement replié comme une huitre.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s