The Legends: « It’s Love »

Johan Angergård est un artiste éclectique, il a son propre label, Labrador Records, dirige deux groupes (Club 8 et Acid House Kinds) et son projet de choix, The Legends.

C’est sous cette appellation que sort I’s Love, son premier opus depuis 2009. À cet époque l’artiste était vecteur de musique shoegaze et de nappes electroqui symbolisait la désarroi dans lequel il se trouvait. Le professionnel et le personnel se sont cumulés pour le faire entrer dans un tunnel dont il émerge aujourd’hui avec un album au titre emblématique et fédérateur.

Cet opus est une méditation tranquille sur la romance, il a depuis trouvé un nouvel objet d’amour, construit autour de douces boîtes à rythmes et de synthés sophistiqués.

Le Suédois confie sa foi en l’amour, le duo avec Karolina Komstedt sur « Winter is the Warmest Season » mais ces portraits émotionnels sont cerclés de douleur et de solitude. I’s Love conjugue ainsi les émotions les plus sombres qui se nichent dans toute relation, qu’il maintienne un climat relativement enjoué est un petite exploit.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s