Brad Mehldau: « Finding Gabriel »

C’est un voyage extraordinaire que nous propose Brad Mehldau, musicien adoubé autant par le cercle des « jazzophiles » que par une assistance plus « pop ».  Il faut dire que le pianiste fait partie de ceux qui ont fait exploser les barrières du genre et ce n’est pas Finding Gabriel, nouvel album en date, qui échappe à la règle.

Ici, il est question de rythmiques dingues, grâce notamment au concours bienvenu du compagnon Mark Guiliana. A l’instar d’une pochette qui en dit long sur le contenu, on pourra savourer une multitude d’expérimentations colorées, neufs pièces conférant à l’œuvre une diffusion ultra pimpante. Pour se faire, l’artiste ne porte pas à bout de bras le disque en solo mais s’entoure d’invités totalement au diapason : flûte, trompette, saxo, violoncelle sont aussi de la fête !

C’est une véritable réussite qui trouve sa philosophie mystique, contrastée de tumultes comme de béatitudes, à travers l’influence des écrits bibliques et qui s’étoffe d’audaces nouvelles puisque déclinées par Brad Mehldau lui-même, maître d’œuvre et concepteur caché derrière un envoûtant Fender Rhodes, un synthé sidéral et même quelques vocalises fantasmagoriques. Bref, si l’éternel piano n’affiche plus son omniprésence, il est sur cette œuvre en bien charmante compagnie pour une approche hautement fournie et marquée d’un style remarquablement léché (alléchant au surplus).

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :