Colin Stetson & Sarah Neufeld: « Never Were the Way She Was »

Le saxophoniste Colin Stetson et la violoniste Sarah Neufeld, connus autant pour leurs collaborations prolifiques (Tom Waits, Bon Iver, Arcade Fire) que pour leurs enregistrements en solo joignent ici leurs forces pour la première fois.

Ce faisant, ils laissent derrière eux la nature désolée et solitaire de leurs précédents travaux en solo pour quelque chose de beaucoup plus charnu. Néanmoins Never Were The Way She Was affiche toujours une veine minimaliste à l’extrême avec des périodes prolongées de motifs qui se répètent.

La différence est que les deux instruments se complémentent merveilleusement ce qui donne un résultat dépassant l’addition des deux. Le violon de Neufeld offre un contrepoint élégant aux notes de baryton agressives du saxophone de Stetson ce qui produit un album à la fois plein mais aussi énigmatique et même angoissant.

« And The Dark Hug Of Time » avec les gémissements distants de ses vocaux et ses lignes de basse oscillante fait penser à une rêverie terrifiante et, alors que la chanson titre ressemble à une version rageuse du « Fratres » de Arvo Pärt, le tout forme un ensemble merveilleusement homogène.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s