No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

The Devil And The Almighty Blues: « Tre »

Quand il s’agit de musique, la Norvège est un des pays les plus prolifiques pour ce qui est de donner des groupes de qualités. Originaire d’Oslo, The Devil And The Almighty Blues est le symbole parfait de cette scène norvégienne ne se donnant aucune limite et mélangeant des styles de tout horizons.

Le quintette propose en effet une musique teintée de blues, rock mais également de stoner/doom du plus bel effet. Après deux albums fort remarquable, les Scandinaves remettent le couvert avec leur troisième opus intitulé Tre.

L’entrée en matière est idéale pour indiquer à l’auditeur où il met les pieds. « Salt The Earth » propose pendant plus de douze minutes tout ce qui fait la richesse de la musique du combo. Un rythme lent mais un son fuzzy et une tension permanente qui font que l’on ne décroche pas du titre. La basse ronflante répond avec justesse aux deux guitares et à la rythmique de batterie efficace distillée par Kenneth Simonsen. La voix bluesy de Arnt O. Andersen n’est pas en reste et se marie avec brio aux compostions du groupe.

Le quintette revendique clairement dans son patronyme une inspiration issue du delta blues et cela se ressent évidemment dans ses créations. « No Man’s Land » affichera des solos déjantés, le tout bercé par une rythmique solide ou encore « One For Sorrow »” résumeront toute l’expertise de la formation à composer des mélodies aux multiples facettes.

La voix s’efface parfois intelligemment pour laisser toute la place aux instruments de s’exprimer et cela va contribuer à créer des ambiances hypnotiques et envoûtantes. Le final de « Time Ruins Everything » résumera cette pensée et deviendra le terrain de jeu idéal des musiciens avec notamment des parties de guitares de toute beauté.

Seulement six titres composent l’album mais le format des chansons étant long (la majorité des morceaux dépassent les sept minutes), l’écoute assurera une très grande richesse sonique. Écouté en prenant en compte le contexte particulier de Tre sera un adjuvant qui permettra de déceler toutes les ficelles qui composent les différents formats offerts par la musique de ces Norvégiens.

***1/2

7 avril 2019 Posted by | Chroniques du Coeur | , | Laisser un commentaire