Lord Almighty: « Wither »

8 janvier 2021

Seigneur Tout-Puissant (Lord Almighty) !telle est la brillante réaction peut-on avoir à l’écoute d’un nouveau groupe ou d’une nouvelle musique en général. Elle suscite le respect et l’admiration et montre que l’on est vraiment impressionné d’une certaine manière (à moins que ce ne soit de la merde totale et que vous ne puissiez plus vous retenir). Dans le cas du groupe de métal Lord Almighty, basé à Boston, ce serait certainement un tollé positif. Le groupe joue une sorte de black metal qui est imprégné de beaucoup d’autres influences, la NWOBHM (New wave of British heavy metal) étant probablement le genre le plus évident et Priest le combo le plus évident. 

Le fondement du son de Lord Almighty est l’agressivité, mais combinée à une forte volonté de donner au public plus que les habituels modèles de black metal. En incorporant des éléments de black’n’roll dans la veine du Kvelertak et des passages de heavy metal classique au rythme rapide, le groupe est capable de créer un son ressemblant à la ruée des buffles sauvages avec des humains qui les fuient dans la terreur la plus totale. 

Ces passages sont intéressants : la machine à boue de Boston ralentit et devient même acoustique, ce qui crée une atmosphère totalement nouvelle. On pourrait considérer leur son comme post-black metal, mais il s’agit plutôt d’une sorte de boue atmosphérique moderne comme celle de Baroness sur leur disque Yellow and Green. Naturellement, ce n’est pas une mauvaise comparaison à obtenir. 

Le groupe est sur le point de sortir ce qui pourrait devenir un deuxième long métrage très influent, après leur premier EP éponyme (2013) et leur premier opus Paths (à partir de 2015). Comme leur approche est assez variable, ils devraient investir un peu plus la prochaine fois et aller jusqu’au bout et créer un grand morceau de black metal atmosphérique avec des rebondissements. Avec Wither, ils livrent une grande promesse et laissent entrevoir ce qui pourrait arriver dans quelques années. 
***
1/2