No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Nedelle Torrisi: « Nedelle Torrisi »

Nedelle Torrisi est une de ces artistes qu’il est difficile de cataloguer ; active depuis les années 2000, elle a enregistré avec Xiu Xiu, The Curtains, Sufjan Stevens et Ariel Pink. Après la séparation de Cryptacisze, le duo formé avec Chris Cohen, la voici de retour avec un premier album, éponyme, qui la voit aborder un registre assez familier pour elle : une pop assez théâtrale infectée par une influnece jazzy façon Quiet Storm et une once de R&B contemporain. On retrouve donc des chansons pop au sens actuel du terme, avec une avalanche de synthés et des vocaux baignant dans de la reverb.

L’allié le plus important de Torrisi sur ce disque est Kenny Gilmore, le producteur de Los Angeles (Ariel Pink, Haunted Graffiti) qui joue également la plupart des instruments sur cet enregistrement. Julia Holter et Dev Hynes contribuent également à accompagner la voix de Torrisi entonnant ses chansons d’amour de manière directe au cœur évanescent sur un arrière-fond divers composé de synthés vintage rappelant à la fois le space-rock psychédélique des années 60 et le R&B des nineties, des accords de piano à la façon de Steely Dan et des arpèges de guitares acoustiques flirtant avec la musique baroque.

De cette expérience qui la voit sauter d’un style à l’autre on notera le schéma « dance » de « Double Horizon », la jolie ballade au piano « The Perfect Timing » et la titre phare «Born To Love You » intervenant malheureusement vers la fin de Nedelle Torrisi. Les vocaux vaporeux et oniriques de la chanteuse sont, hélas, peu représentés ici ce qui donne pour résultat un « comeback album » acceptable et, peut-être ?, prometteur

***

29 octobre 2013 Posted by | Quickies | , , | Laisser un commentaire

Marques Toliver: « Land Of CanAan »

Si vous prononcez les mots « musicien à cordes », la première image qui vous viendra sera celle d’un arrangeur de musique classique. Marques Toliver ne correspond pas à cette description et il est vraisemblable que, même sans avoir lu son nom, vous ayez eu affaire à lui car cet ancien musicien de rue a travaillé avec Grizzly Bear, Damon Albarn ou Wild Beats et il bénéficie également des hommages d’Adele qui l’a désigné comme son nouvel artiste favori.

Sa patte est assez particulière, tout comme sa voix, car toutes deux sont imprégnées de soul et de gospel et ce premier album, Land Of CanAan ,en reprend également leurs thématiques puisqu’il est inspiré de l’autobiographie de l(‘abolitionniste noir Fredrick Douglass et de l’épisode de la Bible où Noé maudit ses propres enfants.

Sans surprise, le sentiment prédominant dans sa musique sera celui de la musique, que ce soit sur le violon presque tzigane de « Repetition » ou l’ouverture pleine de chagrin qui constitue « CanAan ». La voix de falsetto roucoulante de Toliver est enrubannée dans des soyeuses orchestrations aux fanfreluches parfois désuètes, comme sur « Stay » qui combine à son R&B velouté et lustré de délicates touches de folk médiéval.

Mais tout n’est pas qu’instrumentation passéiste dans le disque. La deuxième partie sera plus chaud et la soul de Toliver se fait plus apprêtée voire glamour. « Weather Man » se fait ainsi plus optimiste et enlevé de par les inflexions plus enveloppantes du vocaliste et « Something’s Wrong » sera la chanson phare de l’album avec l’agréable tonalité des touches du piano, les plages de guitares enrobant dans un coussin duveteux la voix de Toliver.

Land Of CanAan mélange ainsi chagrin et chaleur ; il crée un son capricieux mais accompli dont ce premier disque sonne comme un avant goût.

★★★½☆

24 mai 2013 Posted by | Quickies | , , | Laisser un commentaire