No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Shopping: « Consumer Complaints »

Sur « Theme », le « closer » de « debut album » de Shopping Consumer Complaints, Rachel Aggs éructe : « Want something / Need something / BUY! » ; c’est un manière très emblématique de la façon dont ce groupe post-punk londonien affirme ses convictions.

À l’inverse des Américains, les Anglais sont moins tributaires de l’héritage blues et développent souvent un sens de l’engagement plus étoffé. Écouter ce disque c’est un peu se remettre en tête les premières manifestations de Gang of Four ; mêmes thématiques et même esthétique faite de guitares acérés et de rythmiques robotisées.

 

Shopping est également capable de monter une facette pop bien appréciable pour un groupe anti-pop (« In Other Words » et « Long Way Home ») tout comme ils sont )à même de sortir de l’aboiement grâce à la voix mesurée Andrew Milk.

Consumer Complaints est un excellent exemple d’un certain rock qui se préoccupe encore des laissés pour compte ; il est, outre cela, un premier disque dont on ne pourra pas nier la qualité.

***1/2

1 juin 2015 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire

SAF: « Hell Hath No Fury Like Me »

SAF est composé de Darius Keeler (leader de Archive) et de plusieurs musiciens parisiens croisés au cours de plusieurs rencontres.

Il partagent tous un amour commun pour PH Harvey, Sonic Youth ou Can , influences qui, après quelques EPs, se retrouvent sur Hell Hath No Fury For Me leur premier album.

La musique va ainsi naviguer entre sensualité rageuse façon Harvey et véhiculée par la voix de Marianne Elise, nervosité sous une apparence mantra (huit minutes) sur « Nailstorm ».

La douceur trouvera également où se lover avec « Fast »et l’ensemble se situera entre post-punk nerveux, punk sensuel, voix fragile et forte à la fois comme pour mieux évoquer ce qu’être écorché peut signifier.

Reste désormais à approfondir une direction et y greffer autre chose qui semble entériner le titre d’album dont se prévaut le trio mais qui ne sonne pas comme si il avait été produit par John Parish.

**1/2

 

29 mai 2015 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire