Aquarama: « Teleskop »

27 janvier 2020

Aquarama n’avait pas donné signe de vie depuis son premier album nommé Riva il y a plus de deux ans. Suite à cela, le groupe italien a patiemmemnt tenté s’imposer sa surf-pop psychédélique et cosmique, démarche qui est, aujourd’hui, placée sous le signe de leur second opu,s Teleskop.

Le départ est spectaculaire avec le morceau-titre mettant en valeur leurs influences vintages et groovy. Aquarama nous embarque dans leur univers psychédélique totalement visuel avec des titres entraînants à l’image de « Summer’s Gone », « Lucky One » et de « Vietnam » où le multi-instrumentiste Dario Bracaloni et le batteur Guglielmo Torelli restent dans leur élément.

Aussi bien accrocheur qu’envoûtant sur « Bubble-Gum » ou sur « The House Is Burning » et « Out Of The Blue », Aquarama reste dans leur élément avec ce second disque voyageur et intergalactique. Après une flopée de morceaux emblématiques, le duo italien clôt la marche avec la ballade de clôture nommée « Moon Landing » qui nous fait atterrir de belle manière. Teleskop invite l’auditeur à se déconnecter du monde réel afin de se laisser emporter par sa surf-pop psychédélique stellaire et inventive. Mission plutôt réussie.

***