No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Rose Windows: « The Sun Dogs »

Originaires de Seattle, Rose Windows se composent de sept membres ce qui n’est pas de trop pour ancrer leur son dans le stoner rock, le psychédélisme, et le chamanisme dans une démarche qui assume totalement son côté rétro. Ce dernier aspect est véhiculé à merveille par une voix, celle de Rabia Shaheen Qazi, qu’on pourrait comparer à celle de Grace Slick, hormis par le fait que son phrasé est moins emphatique et que sa théâtralité conserve toujours une facette mélodieuse.

Sur ce premier album, le résultat peut sembler direct et facile à appréhender : chorus âpres (« Walking With A Woman »), riffs élémentaires joués très fort (le « single » à la Deep Purple « Native Deams ») ; deux morceaux débordant de ferveur et de conviction. Mais ce qui rend The Sun Dogs plus intéressant est, indépendamment des vocaux, l’instrumentation qui prendra des tours assez baroques inhabituels. La flûte de Veronica Dye se pare de lourds échos sur l’introduction de « Native Dreams » y apportant une touche délicate et les arrangements de cordes et de piano complémentent et complexifient des changements d’accords qui, autrement, seraient sans surprise. « The Sun Dogs II : Coda » termine d’ailleurs l’album de manière stupéfiante à cet égard, un des exemples les plus satisfaisant que ce qu’un bon, simple et compact,songwriting (Chris Cheveyo) peut achever.

On comprend que ce dernier se soit éloigné du post-rock qu’était son début de carrière pour constituer un combo capable de générer atmosphères (à la fois sombres et sinistres mais élevées) et compositions dont les tonalités restent harmonieuses. The Sun Dogs pourra être facilement comparé aux deux premiers albums de Sleepy Sun par leur prétention toujours discrète et l’occasionnel passage acoustique, un « This Shroud » dont le subtil alliage entre influences orientales et blues du désert ravirait tout fan du Led Zeppelin période « Kashmir ».

En amalgamant savamment tous ces éléments, Rose Windows démontent que l’on peut toujours donner nouvelle vie aux vieux instruments du « classic rock ».

★★★½☆

1 juillet 2013 Posted by | Quickies | , , , | Laisser un commentaire