No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Rapid Talk: Interview de Paws

En combinant mélodies pop-punk à rock indieexplosif et ballades qui s’insinuent Paws a réussi à faire de Your Church on My Bonfire leur album le plus abouti. Tirant aussi les leçons de leurs expériences douloursuses les Écossais mêlent ainsi mélodies accrocheuses et refrains épiques ; amalgame dont leur chanteur et guitariste Philip Taylor explique les sources et ressorts.

Le son de ce nouvel opus est indiscutablement plus granduoise que sur votre précédent album No Grace. Qu’est-ce qui vous a conduit dans cette direction ?

Sur nos deux premiers albums, les textes étaient très personnels et j’ai voulu m’en élogner avec No Grace. Nous sommes un petit groupe et je m’étais dit qu’il fallait qu’ils soient sortis de ce contexte autobiographique. C’était assez génant pour moi, rétrospectivement. Avec No Grave je souhaitais un climat plus énergique et entraînant et, surtout, parler de choses dans lequelles le groupe était, lui aussi, le personnage. Maintenant, ma perspective est celle du groupe. J’aime la résonnance de ces nouveaux morceaux et je n’ai plus l’impression que je me racontais des histoires comme précédemment. C’est un disquesur lequel nous nus sommes beaucoup impliqués.

En quoi cela a-til rejailli sur la composition ?

La façon d’écrire n’était pas si différente mais c’était tot aussi cathartique qu’avant. Assez curieusement j’y étais plus moi-même. Un peu comme i j’étais un artiste solo et que je peaufinais mes compositions pour les autres.

Thérapeutique ?

Je ne sais pas, en tout cas plus honnête paradoxalement. Avant, j’écrivais une ligne puis je me sentais obligé à en écrire une suivante qui allègerait l’atmopshère. Cette fois-ci j’ai voulu être le plus sincère possible dans le déroulé de mes écits. C’est plus positif tout en étant un exorcisme difficile. Je suis heureux de ce recul et me dis que, si notre groupe séparait, je pourrais le gérer.

D’ou vous est venu ce titre : « Your Church is my Bonfire » ?

Dans ma tête c’est très visuale et ça veut sire des tas de choses. Il y a quelque chose de romantique dans l’idée que vous vous faites des relations humaines, amicales ou non.J’ai toujours eu le sentiment que je nétais pas en mesure de bien les appréhender. Ma santé mentale m’a toujours posé des problèmes et j’essaie de me dire qu’il faut que je parvienne à faire en sorte que mes relations affectives ne se terminent pas dans une impasse. J’ai trop souvent eu une attitude destructrice et ce quatrième album est une façon de me regrouper avec moi et les autres.

12 mai 2019 Posted by | Rapid Talk | | Laisser un commentaire