Songs for Snakes: « Forced Pleasantries »

11 janvier 2022

Quand on atteint un certain âge, on a besoin de temps en temps d’une bouffée de nostalgie bien exécutée, et le trio de San Francisco Songs for Snakes est la machine à remonter le temps musicale parfaite pour un voyage dans les années 1990. En mettant l’aiguille sur l’édition vinyle bleue et transparente, vous entendrez une bonne dose de post-hardcore à la Jawbox, et une tonne de Sugar, le groupe de Bob Mould qui a succédé à Husker Du, étalée sur tout, jusqu’aux virages d’accords occasionnellement adaptés au shoegaze.

Le chanteur Bill Taylor aime beaucoup le timbre de voix de Mould, bien qu’il le mélange à 80/20 avec le râle de Richard Butler. Le groupe a clairement ses influences, mais il a aussi des mélodies qui tuent, des refrains géniaux ; ne soyez pas surpris si vous vous retrouvez à jouer de la batterie avec le batteur Steve Delany. Si vous cherchez un point de départ, vous ne vous tromperez pas avec l’un de ces huit morceaux, mais le morceau d’ouverture, « Confusion Is Control », à la fois percutant et mélodique, est la meilleure expression des talents du combo.

***