Left Lane Cruiser: « Dirty Spliff Blues »

23 juin 2015

Avec un nom comme Left Lane Cruiser il y a peu de doutes sur le son qu’aurait un combo qui revendique de conduire sur la voie de gauche d’un « higway ». Pourtant le groupe a débuté comme duo de country-bluegrass avant de bifurquer, en tant que trio, vers du hard-bluesemettant au goût du jour un slogan qui (nouas) a été cher :Sex, Drugs, and Rock & Roll.

Dirty Spliff Blues est un album qui n’hésite pas à transgresser le bon goût, à se réclamer sans fausse honte du mauvais genre et à délivrer avec arrogance une musique qui vise la tronche ou les tripes.

Left Lane Cruiser reprend les racines du Blues ; 11 titres injectés de fuzz et de traces du blues rural du Mississippi.

Howlin’ Wolf serait à l’aise au sein du trio même si il n’aurait pas la faconde de faire sonner sa slide guitar comme si elle appartenait à un groupe de death metal. Freddy J est également le fondateur de LLC et il est responsable des vocaux hurlés tout comme de l’embauche de Joe Bent dont le corps de la guitare est fabriqué à partir d’un skateboard et de celle de Pete Dio à la batterie de guingois pour compléter le line up.

***1/2