No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Mike Krol: « Power Chords »

En 2015, Mike Krol avait enfin connu la consécration avec son troisième album Turkey, le prmier pour une major. Suite à cela, le musicien résidant à Los Angeles a fait profil bas toutes ces années avant de revenir avec une nouvelle production intitulée Power Chords.

Marchant sur les pas de son prédécesseur, Mike Krol veut ous prendre pour témoins des coups qu’il a pu prendre depuis le début de sa carrière par le biais de l’image de sa figure abîmée sur la pochette et à grands renforts d’un son garage-rock lo-fi et de riffs fuzzy bien sales.

Sur des morceaux racés et énergiques comme « What’s The Rhythm », « An Ambulance » et autres « Left For Dead » comptant un solo de guitare signé Sean Lango, le musicien nous fait part de ses chagrins, déceptiosn et insomnies qui l’ont rongé durant tout ce temps.

C’est en usant des riffs fuzzy, des effets de larsen et des inspirations dignes du regretté Jay Reatard ou encore de King Tuff que Krol sarvient ainsi à passer des messages via son bubblegum-power-garage-trash.

Les décibels sont élevés sur des titres accrocheurs comme « Blue and Pink », « Wasted Memory » ainsi que « Nothing To Yell About ». Bien sûr, il y a tout de même quelques moments de lucidité avec notamment « I Wonder » qui comprend également les choeurs de sa nouvelle copine Allison Crutchfield qui figure aussi sur le piano du très pop « Arrow In My Heart ».

L’album se terminera de très belle manière sur « The End », point d’orgue à un Power Chords qui ne décevra pas en matière d’efficacité, de clairvoyance et, chose inédite chez quelqu’un surtout connu pour ses uppercuts musicaux, de sensibilité.

***1/2

31 janvier 2019 Posted by | On peut se laisser tenter | | Laisser un commentaire