Hello Forever: « Whatever It Is »

5 octobre 2020

« This is hello forever » est le mantra de Hello Forever sur « Farm On The Mountaintop », un morceau qui se démarque de leur disque, Whatever It Is. C’est un titre sucré, livré avec une sincérité et un fond de béatitude que vous ne trouverez pas souvent aujourd’hui, bien qu’il ait été constant pendant la plus grande partie des années 60 dans la musique rock la plus populaire.

Si les derniers efforts artistiques de ce groupe talentueux peuvent être qualifiés de quelconques, c’est un vrai bonheur. Whatever It Is est une ode forte à l’époque des Beatles, avec une belle écriture et une instrumentation de Hello Forever qui ne parvient jamais à être cliché, simplement joyeux. 

La plus grande force de Whatever It Is est son paysage sonore : si vous pouvez imaginer l’album qui jouerait pendant que vous roulez dans un champ de fleurs sous le regard du soleil des Teletubbies, c’est cet album. Les harmonies vocales folkloriques sont abondantes, combinées aux accroches collantes de morceaux comme le dense « Some Faith ». Les beats sont toujours en construction, avec l’ajout d’un nouveau riff de guitare ou d’un roulement de batterie à chaque section, cela crée une dynamique merveilleuse à côté de productions plus modernes comme dans le méditatif « Rise ».

Josephh ajoute une autre couche à chaque chanson ; c’est un appel de sirène aigu qui parvient à envelopper les moments excitants et calmes dans un archet soigné. « Yeah Like Whatever » est un excellent exemple de cette force vocale. 

Malgré l’ambiance amusante et agréable du disque, Hello Forever ne renonce pas au volume ni à l’expérimentation. « Natural » comporte beaucoup de guitare floue ; « Get it Right » est une chanson rock à plusieurs phases qui ne parvient jamais à devenir confuse ou disjointe, chaque section saignant merveilleusement l’une dans l’autre. La richesse du son et de l’atmosphère de l’album est comme un dîner de Thanksgiving ; chaque fois que vous pensez en avoir assez, un nouveau son ou instrument apparaît comme un accompagnement pour vous empiffrer encore plus.

Du côté lyrique de Whatever It Is, la béatitude continue, mais non sans une bonne dose de tension. L’amour, la réalisation de soi et la confusion sont autant d’éléments de l’écriture des chansons du groupe qui s’avèrent efficaces et même touchants par moments. « I Want to Marry You » »est une belle ballade ; la sincérité du chant de Joseph capture le sentiment d’affection éternelle. « Created For Your Love » est une ode intéressante à l’exploration et à l’appréciation des relations à distance ; l’acoustique solitaire et les cloches mélancoliques soulignent la situation désespérée d’une manière d’une beauté obsédante. La meilleure façon de décrire l’écriture ici est de se réjouir personnellement – même lorsque le groupe est à terre, il parvient toujours à trouver la lumière quelque part, que ce soit dans un être cher ou dans son environnement. 

La positivité n’est pas quelque chose que l’on trouve dans beaucoup de musique indie aujourd’hui, et c’est pourquoi Whatever It Is fonctionne pour moi, et fonctionnera sans doute pour vous. C’est une ode énorme, peut-être trop grande, à la musique pop des Beatles, mais elle ne devient jamais trop nostalgique. C’est la musique du bonheur, qui vaut la peine d’être écoutée pour ses morceaux lyriques et instrumentaux uniques. Découvrez la musique des Beatles !

***1/2