SUSS: « High Line »

Le précédent album de SUSS (Ghost Box) ressemblait à la BO d’une longue balade à travers les paysages de l’Ouest américain, avec ces boucles lancinantes et surtout cette guitare aussi tranquille que céleste qui venait servir de guide, de fil rouge à un ensemble de titres Ambient Country hérités à la fois de Morricone, Daniel Lanois et Brian Eno.


Au final, un album d’ambient country très beau, à écouter dans un style ambient country assez peu abordé habituellement
Sur ce second album, la musique du quintet New Yorkais évolue sensiblement. La guitare dobro, la pedal steel, l’harmonica sont toujours bien présents mais la musique se fait ici plus atmosphérique, plus éthérée, avec une présence de nappes de synthés plus marquée. Mais reste toujours ce sentiments d’évoluer dans des payasses sonores en toute sérénité, avec ce son de basse si caractéristique qui évoquera sur le titre « 
Wetlands » le son de Labraford. Au final, un album d’ambient country très beau, à écouter dans un style ambient country assez peu abordé habituellement.

***1/2