N / Signals Under Tests: « Disrupt / Construct »

9 février 2020

Simplement dénommé N (soit un pseudonyme peu aisé, à l’heure des moteurs de recherche et plateformes musicales), l’artiste allemand a fait le choix singulier de faire évoluer son alias à chacune de ses sorties : N, N |2|, N (3), etc… Depuis près de vingt ans qu’il opère, il a dépassé la soixantième publication mais, celles-ci nous arrivant dans le désordre, Disrupt / Construct correspond à N(57). Pour ce disque articulé autour de deux longs morceaux, découpés en plusieurs séquences, il collabore avec Signals Under Tests, musicien qui a récupéré les pistes d’improvisation de guitare, entre drone et ambient, pour les travailler ensuite en studio.

Au-delà de cet office technique, ce sont également d’autres partitions instrumentales qui ont pu être ajoutées, à l’image de la batterie de « Disrupt III, » faisant alors évoluer le propos vers un post-rock entraînant, ou bien celle de « Disrupt IV », couplée à des poussées électroniques, qui emmènent le tout vers des rivages plus martiaux et bruitistes.

Ces moments, pour énervés qu’ils peuvent être, forment aussi un intéressant contraste avec les passages plus expérimentaux, dans lesquels une boucle de guitare traitées se trouve répétée (« Disrupt V »).

Sur la seconde face, les trois mouvements de Construct reprennent ce schéma, alternant propositions un peu moins mélodiques, davantage portés sur une forme d’ambient abstraite, fourmillant de la richesse encore plus poussée des différentes composantes, et volet post-rock avec ligne de six-cordes et batterie. Ces vingt-cinq minutes restent néanmoins traversées par des boucles électroniques grésillantes et sombres, confirmant le positionnement d’ensemble d’Hellmut Neidhardt, qui connaîtra un naturel répit dans « Construct III », uniquement fondé sur quelques notes éparses de guitare et des triturations d’arrière-plan.

***1/2