Shaylee: « Short-Sighted Security »

Sous le nom de Shaylee, l’auteur-compositeur-interprète Elle Archer, de Portland (Oregon), rend un véritable hommage  » Do-it-yourself  » à la musique qui l’a inspirée au départ, à savoir les œuvres du début du siècle de groupes de rock alternatif comme Flaming Lips, Wilco et Radiohead. Bien sûr, la plupart des groupes de rock alternatif qui l’ont inspirée font des clins d’œil évidents aux influences mélodiques du rock classique qui les ont inspirées, la power-pop jangly et le rock classique qui continuent de toucher les fans à ce jour. Profitant pleinement de la fermeture de la pandémie, Archer a concentré ses considérables talents sur la création d’une musique qui honore ce passé, tout en livrant une déclaration personnelle conçue pour passer l’épreuve du temps. Multi-instrumentiste, elle joue de tous les instruments, sauf quelques-uns, présentés dans cette collection de chansons – du moins toutes les guitares, la basse, la batterie et les synthétiseurs, mais elle remercie un ami, Matt, qui a fourni un peu d’orgue, de violoncelle et de violon sur quelques morceaux.

Comme la plupart des grandes œuvres d’art, les chansons de Shaylee racontent une histoire personnelle de lutte, le désir d’amour et ses échecs, et ses tentatives de vivre, de grandir et de développer des relations significatives en tant que femme transgenre, étant donné que « le monde change autour de nous ». Le fait que son histoire soit liée aux questions intérieures et à l’inquiétude de tous ceux qui se demandent quelle est leur place dans le monde rend ses chansons d’autant plus universelles ; elle raconte une histoire fondamentalement humaine. Et comme dans la musique pop, ce sont ses sensibilités mélodiques accrocheuses qui attirent l’auditeur dans son expérience, et c’est l’impressionnante collection de sons qu’elle réunit qui fournit le tissu conjonctif sur lequel repose toute grande musique.

Le fait de savoir qu’Archer a dû assembler ces hymnes power-pop longs et parfois très élaborés, une couche à la fois, ne vous empêchera pas d’imaginer un groupe complet en train de jammer sur des morceaux comme « Stranded Living Room », « Audrey » et « Oblivion », qui ont tendance à se construire pour permettre des solos de guitare majestueux, un domaine dans lequel elle excelle. Dans « Ophelia », elle inclut un breakdown noise classique pour exprimer le chaos qui peut survenir lorsqu’une attraction brève et rapide s’épanouit rapidement avant d’imploser.

Sur ce troisième album, Shaylee capitalise sur des années d’étude des chansons qui ont représenté le monde pour elle et apporte tout ce savoir à ce beau projet de bricolage, qui la place en bonne compagnie des efforts d’enregistrement solo de Paul McCartney et Todd Rundgren. Tout au long de Short-Sighted Security, les chansons d’Archer semblent demander s’il y a de la place dans le monde pour elle et sa musique, alors même qu’elle se taille un espace unique enraciné dans la démonstration de ses nombreux talents.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :