And Also The Trees: « The Bone Carver »

And Also The Trees fait du post-punk atmosphérique et sombre depuis 1979. Au fil des ans, la formation a changé plusieurs fois, mais les habitués, les frères Simon Huw et Justin Jones, sont là depuis le début.

Dans les premières années, le groupe était lié à The Cure, car And Also The Trees faisait régulièrement la première partie de Robert Smith and co. et parce que Smith avait produit la première démo du groupe. Lol Torhurst a été chargé de la production des premiers singles. Sur le plan musical, cependant, on ne peut pas comparer le groupe à The Cure ; il a plus en commun avec ses contemporains The Sound, The Chameleons et Joy Division.

Après toutes ces années, And Also The Trees garantit toujours un son chaud et stratifié avec le son de guitare reconnaissable de Justin et la voix chaude et poétique de Simon Huw. Sur leur 15ème album, The Bone Carver, ils mettent en avant ce son reconnaissable entre tous. Cela fait six ans qu’ils ont sorti leur dernier album Born Into The Waves, sans compter l’album compilation Untangled. Ils ont passé pas moins de trois ans à écrire l’album et ont enregistré en Suisse, à Londres et dans un grenier atmosphérique de l’ère Tudor converti en salle de concert, situé dans les Midlands britanniques d’où le groupe est originaire.

Depuis Untangled, And Also The Trees a un nouveau label, Dutch Gentlemen Recordings, et de nouveaux membres dans le groupe, le bassiste Grant Gordon et le clarinettiste/guitariste/clavier Colin Ozanne. C’est surtout ce dernier qui a eu une grande influence sur ce nouveau disque. L’utilisation de la clarinette donne à la plupart des chansons un côté klezmer, qui s’accorde parfaitement avec les chansons largement orchestrées.

Le groupe voit ce disque comme la bande originale d’un film qu’il faut s’imaginer jouer. Simon Huw semble souvent se réduire à une caméra de cinéma, un observateur qui parle dans un langage de scénarios de films. Ainsi, lui et les membres de son groupe nous emmènent dans un film noir particulier dans lequel il nous guide à travers des rues et des ruelles sombres pleines d’une chaude mélancolie.

Il est clair que And Also The Trees ne reste pas immobile. Le son inimitable est devenu encore plus large et plus intense qu’auparavant. Ce sont plus de 45 minutes d’appréciation de ce disque atmosphérique qui sont propres à  nous vraiment impressionner.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :