Caamp: « Lavender Days »

Le groupe folk-rock Caamp, basé dans l’Ohio, sort son dernier album, Lavender Days, dont le titre s’inspire, selon eux, des « petits plaisirs et des déceptions oubliées » de la vie. Composé d’Evan Westfall, Taylor Meier, Matt Vinson et Joseph Kavalec, Caamp a vu le jour lorsque Taylor Meier et Evan Westfall se sont rencontrés en colonie de vacances. Plus tard, ils ont été diplômés de l’Upper Arlington High School, puis Meier s’est produit dans des lieux locaux lorsqu’il ne suivait pas les cours de l’Ohio University. Finalement, les deux ont uni leurs forces, puis ont ajouté Vinson et Kavalec.

En 2016, Caamp a sorti son premier album éponyme, puis en 2019, ils ont alors sorti un By and By omprenant des saveurs indie-rock. Avec chaque album successif, leur son restera familier mais ne cessera d’évoluer. Sur Lavender Days, ils semblent enfin parvenir à capturer l’essence du Midwest américain.

Les points d’entrée de l’album, qui comprend une douzaine de titres, comprennent « Believe », qui s’ouvre sur un rythme funk léger surmonté de guitares aux accents américains. Un ténor aigu et poignant et des harmonies aux couleurs douces donnent aux paroles un ton passionné.

« The Otter » voyage sur une guitare couleur platine légèrement grattée, suivie d’accents lumineux de banjo. Un rythme trépidant imprègne la mélodie d’une cadence contagieuse et sautillante, tandis que des voix veloutées avec un peu d’infection grattée infusent les paroles de timbres délicieux comme « Je flotte en eau profonde, comme la loutre inconnue / Amoureuse de la fille de quelqu’un » ( I am floating in deep water, like the unfamiliar otter / In love with someone’s daughter).

Basse et vacillante avec des accents de banjo, « Light » mêle des paroles tamisées et des voix mélancoliques à une mélodie agile et enlevée, donnant ainsi à la chanson une sensation bifurquée : « Qu’est-ce qui t’illumine ? Qu’est-ce qui te glace le sang ? » (What lights you up / What makes your blood run cold).

Le titre, peut-être l’un des meilleurs morceaux, présente des banjos et des guitares superposés, formant un morceau succulent, à la Dan Fogelberg, fourmillant de voix ardentes. Alors que « Fever » change un peu de registre, offrant des guitares bluesy et des paroles qui évoquent les recoins sombres d’une dépression intermittente. Les harmonies vocales de Nathaniel Rateliff et Katie Crutchfield ajoutent des tonalités luxuriantes et épanouies.

La dernière piste, « Sure Of », met en valeur une guitare douce et des chuchotements moroses, insufflant à la chanson des saveurs tristes de réminiscence. Avec Lavender Days, Caamp offre de somptueuses lames d’Americana, des voix rauques et des mélodies touchantes.

**1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :