Machine Gun Kelly: « Mainstream Sellout »

Machine Gun Kelly est le nouvel Ice Cube, les enfoirés détestent l’aimer. Il le sait, et il en profite. Du moins, c’est la seule conclusion logique que l’on puisse tirer du fait qu’il ait intitulé son nouvel album Mainstream Sellout et qu’il y ait inclus un titre écrit du point de vue d’une personne qui pense que Machine Gun Kelly est un poseur qui ruine la scène punk. Au cas où vous auriez besoin d’un peu d’information, MGK a passé une dizaine d’années en tant que rappeur très populaire mais sans créativité, avant de se lier avec Travis Barker, le batteur de Blink-182, de se tourner vers le pop punk sur son album Tickets To My Downfall, sorti en 2020, et, suivant les traces des pionniers de l’emo-rap tels que Lil Peep et Juice WRLD, de contribuer à la re-popularisation du genre. Contrairement aux groupes qui débutent sur la scène punk underground et sont accusés de se vendre une fois qu’ils ont écrit des chansons qui passent à la radio, Machine Gun Kelly était un artiste grand public à l’origine, d’où le nom de l’album.

Tout cela pourrait sembler intelligent si MGK n’était pas aussi dépourvu d’humour, mais quoi qu’il en soit, ce qu’il fait a clairement un impact. Il est plus grand que jamais (il est en tête d’affiche au Madison Square Garden lors de sa tournée qui vient d’être annoncée), et je suis presque sûr qu’il est le seul artiste non-légitime qui peut jouer au das des clubs pour promouvoir un nouvel album pop punk. Si sa célébrité attire ne serait-ce qu’un peu d’attention sur les nombreux groupes qui font avancer le pop punk et l’emo, alors peu importe qu’il soit un vendu ou un poseur ou autre. La marée montante soulève tous les bateaux, même quand cette marée est Machine Gun Kelly.

Quant à la musique de cet album, elle est en grande partie plus fermement ancrée dans le territoire pop punk classique des années 90/2000 que les chansons de Tickets To My Downfall, ce qui est à la fois positif et négatif. Des titres comme « My Ex’s Best Friend », le titre phare de Downfall, ont réussi parce que MGK a fusionné l’influence de Travis Barker avec des rythmes trap et des cadences hip-hop, pour aboutir à une version du pop punk qui, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, est une nouveauté dans le genre. Downfall n’avait rien de comparable à « WW4 » de Mainstream Sellout, une chanson de 72 secondes de skate punk à la Sum 41 qui vous dit « vos professeurs sont pleins de merde/vous n’avez pas besoin d’aller à l’école (your teachers are full of shit/you don’t need to go to school )et qui ressemble à une porte d’entrée directe, mais énervante, au punk anarchique classique. Cet album est beaucoup plus dur, ce qui est plutôt cool si vous regrettez l’époque où la musique dérivée du punk était diffusée à la radio et à la télévision, mais il est aussi beaucoup moins original.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :