Randal Collier-Ford: « The Architects »

Un facteur déterminant dans la musique de Randal Collier-Ford est la façon dont il parvient à chevaucher la ligne entre l’ambient sombre / drone et les sons électroacoustiques traités. En effet, on y trouve plus qu’un clin d’œil aux pionniers de l’acousmatique et de la musique concrète. Bien que The Architects soit l’un de ses plus anciens albums, il est un excellent exemple de la manière dont cette approche non conventionnelle peut être écoutée.

Chacun des huit morceaux, dont la durée varie de 4 à plus de 13 minutes, explore différents points de cet axe. À cette fin, « Eye of the Watches » propose des couches de synthétiseurs qui couvrent lentement et sont accompagnées de sons complexes à caractère mécanique. Et ailleurs « Construction of a Demon » se concentre principalement sur des échantillons sculptés, des objets trouvés et des éléments percussifs électroacoustiques, représentant peut-être les outils et les processus d’un atelier infernal.

Mais là où Collier-Ford brille vraiment, c’est dans l’utilisation d’explosions de bruits étouffants et déchirants comme élément récurrent sur plusieurs pistes. Ces explosions de batterie et de synthétiseur se présentent comme des ondes de choc staccato lentes dans « A New Age et The Return ». Ils accentuent les drones et les percussions susmentionnés d’une manière résolument cinématographique. Alors que certains des autres morceaux pourraient être décrits comme étant au moins un peu ambiants, ces morceaux ne le sont absolument pas. The Architects représente, de ce fait, un effort hautement recommandé venu d’une source injustement sous-estimée.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :