Jon Hopkins: « Music for Psychedelic Therapy »

Jon Hopkins, spécialiste de la musique électronique, fait une plongée en profondeur et va droit au cœur sur Music for Psychedelic Therapy. La question est de savoir si vous le suivrez.

Depuis 2013 avec Immunity et 2018 avec Singularity, Jon Hopkins a suivi une trajectoire en ligne droite visant le soleil. Et puis, le point a disparu de l’écran. Jon Hopkins a, alors, fait un virage à 180 degrés et réapparaît aujourd’hui avec Music for Psychedelic Therapy. Si l’on considère les débuts cérébraux de Hopkins et ses projets secondaires expérimentaux, cet album était toujours là pour être réalisé. Hopkins dit que c’est le disque qu’il a essayé de faire toute sa vie. Lorsque vous appuyez sur « play » et vous n’aurez aucun doute ; la musique est une question de vie et de mort.    

Elle modifie , en effet, nos ondes cérébrales. Elle détermine notre humeur et allège notre esprit lorsque nous entendons les bonnes ondes. La musique guérit. Nous le savons et le savons depuis des millénaires. Pourtant, peu de travaux scientifiques y ont été consacrés jusqu’à cette dernière décennie. Le neuroscientifique Mendel Kaelen et sa société Wavepaths font partie de ceux qui investissent massivement dans la musique générative qui évolue au gré de vos humeurs et rétablit l’harmonie lorsque vous en manquez. Grâce aux ondes sonores delta et thêta et aux battements binauraux, les sensations de douleur diminuent, la mémoire s’améliore et même votre peau se régénère au niveau cellulaire. La musique est le chemin vers nos pensées, nos joies et nos peurs. Elle est si puissante.

En 2018, Wavepaths et Kaelen sont allés en Équateur faire des enregistrements sur le terrain dans la profonde Cueva de Los Tayos (grottes des oiseaux de pétrole) pour une future thérapie par ondes sonores. Jon Hopkins a été invité pour l’enregistrement et pour travailler sur la musique générative. Ils ont passé quatre jours dans l’obscurité totale à vivre dans les sons des grottes. Cette expérience a directement posé les bases de Music for Psychedelic Therapy.

L’album a une narration simple qui correspond aux étapes d’une expérience psychédélique. Il y a l’accueil, la descente dans la grotte et la vie à l’intérieur, le pic central, l’ascension, le retour à la maison, et enfin, le retour au calme accompagné par la voix du leader spirituel Ram Dass.

Le récit décrit le mouvement et la transgression, et la musique en est le reflet. Dès le premier son de cloche, vous êtes plongé dans la terre. Le sentiment d’être englouti par la vaste obscurité de la grotte est ressenti et reflète ce que Hopkins a ressenti lui-même en descendant. Une fois en bas, ce malaise disparaît. Vous ne savez peut-être pas où vous êtes ni où tout cela va, mais vous vous sentez guidé par la musique. Il y a de l’émerveillement et de la crainte, mais aussi du réconfort dans l’air. On n’a pas l’impression d’être en territoire étranger. C’est étrangement familier. C’est comme voir l’intérieur de notre propre corps pour la première fois. Le bruit de la pluie est peut-être omniprésent, mais les synthés éclairent l’endroit où nous sommes censés marcher, de sorte que notre chemin est clair. 

La pièce maîtresse, le sommet et le cœur du sujet (car c’est le cœur qui est le sujet ici) est la triade « Love Flows Over Us in Prismatic Waves », « Deep in the Glowing Heart » et « Ascending, Dawn Sky ». Lorsqu’elle commence, il ne fait aucun doute que nous sommes tombés sur quelque chose dans la grotte. Les synthés, les voix de chœur et le son de votre propre cœur qui bat dans vos oreilles augmentent lentement. Nous nous rapprochons. Coulant jusqu’au cœur. Sur « Arriving », on entend des voix humaines qui signalent un retour à la maison. L’expérience de l’album se termine avec « Sit Around the Fire », qui fonctionne comme une sorte de phase de décompression après avoir refait surface. C’est là que toutes les pièces s’assemblent. C’est là que tout doit se terminer. Au coin du feu.

Il y a un autre type de transe dans la musique pour la thérapie psychédélique. C’est aussi éloigné que possible des clubs bondés et des concerts dans les stades pour le plaisir de la communauté. La musique est sans rythme et sans ego. Elle flotte, dérive et se déchire, et pourtant, lorsqu’elle déclenche une tempête, vous restez centré et calme, car la musique ne vous lâche jamais la main. 

Music for Psychedelic Therapy est une odyssée spatiale. Ses aspirations et ses ambitions sont hors du commun, mais l’album ne semble pas avoir une portée considérable. Nous n’allons pas jusqu’à Jupiter et au-delà, nous restons sur terre, à sentir le sol. Et il y a assez d’émerveillement ici pour tout le monde.

Alors qu’il suivait lui-même une thérapie psychédélique – pour avoir une idée de la musique – Hopkins s’est souvenu de la citation « la musique est une architecture liquide ». La musique concerne l’espace, l’organisation de l’espace et votre orientation à travers celui-ci. La musique crée les pièces et actionne les portes. La musique peut vous guider ou vous laisser désorienté. Elle peut vous faire traverser des mondes ou vous y perdre. Et la musique vous transforme au passage.

C’est pourquoi nous sommes toujours, consciemment ou inconsciemment, à la recherche des bons sons. Des sons qui nous parlent clairement et nous font voir les choses autrement. La musique a un but spirituel. C’est son origine. L’esprit. C’est aussi sa destination. Music for Psychedelic Therapy en est un témoignage, et c’est une écoute pleine d’humilité. Décrire cet album et ce qu’il fait est finalement futile. Vous ne le comprendrez pas tant que vous n’aurez pas écouté la musique vous-même. Du premier coup de cloche de méditation au tout dernier craquement du bois de chauffage, vous êtes envoûtés. Si vous vous laissez faire. Car il s’agit toujours d’une question de volonté et de savoir jusqu’où nous sommes prêts à aller. La seule prémisse est de calmer l’esprit et d’ouvrir le cœur.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :