Ian M Bailey: « Songs to Dream Along To »

Ces dernières années, nous sommes devenus de grands fans de Ian M Bailey et de son (ancien ?) groupe The Lost Doves mmais cela n’entache en rien notre jugement sur son dernier album, une collaboration d’écriture avec Daniel Wylie (anciennement de Cosmic Rough Riders.

Ceci étant dit, on a quand même abordé la chose avec une certaine prudence, non pas que l’on s’y attendait , mais il y a toujours le danger qu’un groupe tombe dans le piège du ressassement de ses sorties précédentes ce n’est pas notre but.

Bien qu’il suive un chemin similaire à celui de l’EP Shots of Sun, le morceau d’ouverture « This is Not a Feeling » a un aspect transcendantal qui émue les Byrds, mais d’une autre époque, celle des Notorious Byrd Brothers. Les voix de Bailey et Wylie s’harmonisent comme des frères et sœurs, et le combo orgue/Rickenbacker presque psychédélique emmène l’auditeur sur un tapis magique auquel il ne s’attendait pas.

Évitant soigneusement toute absurdité de type Hippy-Trippy, Bailey prend la vibe de la fin des années 60 et la polit, voire l’étend avec le savoir-faire du 21e siècle, pour créer une bande-son douce-amère pour 2021 qui enthousiasmera et émerveillera les moins de 40 ans en quantités égales.

Sur Songs to Dream Along To plusieurs chansons ont mis des jours à être décortiquées, et même aujourd’hui, jnous ne sommes oujours pas convaincus d’avoir tiré le meilleur de « Everything Will Be Alright », « Slow Down River » ou « What’s Happening Now », chose qui est tout simplement douloureuse.

La musique Americana se décline en un million de saveurs différentes, mais ce que l’on aime le plus chez Bailey (et The Lost Doves), c’est son amour immodéré pour les mélodies et les airs entraînants …….. Même à mon âge avancé, on n’hésite pas à taper du pied et à sourire en écoutant de la musique, et c’est aussi le cas avec presque tout ce que vous trouverez ici, mais on vous conseillera les morceaux jangly « A Place to Live » et le rêveur « The Best of Me » comme exemples principaux.

Ne vous laissez pas bercer par l’idée qu’il s’agit de pure musique pop ; bien que ce soit le fil d’or qui tisse ces chansons ensemble, il y a beaucoup de nuances, en particulier dans les paroles de « The Sound of Her Voice » et « Just Like a Child (Dreamcatcher) » pour vous faire établir des comparaisons favorables avec d’anciens représentants de la musique pop jangly comme Teenage Fanclub, REM et, osons le dire, les Beatles du White Album !

En parlant de cela, à notre humble avis, l’instrumental extrême-oriental « Midday at Hope Lodge » sera plus qu’un clin d’œil prudent dans la direction de George Harrison.

Dans une certaine mesure, chaque chanson ici pourrait être une de nos plages favorites, mais pour ces fins, j’on en sélectionnera deux ; « A Place to Live » et « I’m Not The Enemy » ; le premier étant une autre chanson d’amour magnifique profonde qui est lentement démêler, et de révéler les profondeurs cachées de la compétence des deux auteurs avec le stylo et la guitare.

La seconde, « I’m Not The Enemy », est peut-être la chanson la plus éloignée de la réalité ; les guitares sont un peu plus grunge qu’ailleurs (des soupçons de Cosmic Rough Riders ?) et l’histoire qui se consume lentement menace constamment de déraper …… mais ne le fait jamais ; ce qui met en évidence les compétences de Bailey dans la tour de contrôle.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un tour de montagnes russes d’émotions, Bailey et Wylie ont créé un album délicieux de chansons cohérentes qui ne se répètent jamais ; elles avancent toujours comme une douce promenade à cheval par un après-midi ensoleillé qui dérive vers un glorieux coucher de soleil.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :