Hayden Thorpe: « Moondust For My Diamond »

Une certaine romance a toujours été au cœur du chant de Hayden Thorpe, que ce soit en tant qu’artiste solo ou en tant que chanteur principal de Wild Beasts, le groupe bien-aimé de Kendal qui s’est dissous en 2017. Depuis lors, Thorpe a progressé d’un pas sûr, publiant son premier album solo Diviner en 2019, et alors qu’il passe à l’album numéro deux, Moondust For My Diamond, ce cœur romantique est toujours la clé de son approche – bien qu’il y ait des signes d’une maturité toujours plus grande dans son écriture de chansons.

Thorpe écrit avec une grande assurance, et a la confiance nécessaire pour utiliser une approche « less is more » pour un effet puissant. Chaque inflexion musicale est appliquée avec soin, mais il reste une sensation instinctive. L’habillage appliqué à la voix de Thorpe se compose d’électronique lucide, de claviers qui offrent de larges panoramas sonores, de batteries synthétiques et de quelques camaïeux acoustiques saisissants. Quand, par exemple, avez-vous entendu pour la dernière fois un hautbois utilisé avec la sensibilité qu’il apporte à « Golden Ratio » ?

Et puis, bien sûr, il y a la voix elle-même. Thorpe continue de chanter magnifiquement, mais son approche légèrement réservée renforce l’impact émotionnel. « Ce n’est réel que si je le fais » (It’s only real if I make it ) est le mantra répété de « Material World, » un excellent début. « No Such Thing », par contre, affirme qu’il n’y a « pas de véritable obscurité, dans cette peau, je suis sans limites » (no such thing as true darkness, within this skin I am boundless). C’est, en effet, très prise de tête.

Pendant ce temps, ses pensées les plus intimes laissent place à un besoin urgent de bouger. « Je serai en train de danser, en essayant d’attirer ton regard » (I’ll be dancing, trying to catch your eye), chante-t-il sur le magnifique « Golden Ratio ». « Rational Heartache » joint, lui, l’acte à la parole, se pavanant au milieu de la piste avec un aplomb sans effort. Il attire l’attention même du spectateur occasionnel, la voix ayant désormais le profil d’un danseur de ballet.

Les rythmes sont également plus révélateurs – les à-coups sur la route de « Suspended Animation » sont particulièrement remarquables, lorsque Thorpe chante « Je brûlerai le livre pour toi » (I’ll burn the book for you). Hotel November Tango palpite de vie, mais évoque aussi le baume du début de soirée dans ses textures. « Supersensual » est un peu flou, tandis que « Parallel Kingdom » se limite à un murmure, mais la narration est si vivante que Thorpe pourrait être dans la pièce avec vous. Tous ces éléments témoignent de l’excellente production de Richard Formby et Nathan Jenkins (alias Bullion).

Les comparaisons avec Talk Talk sont une fois de plus valables dans le travail de Thorpe, mais ne franchissent jamais la ligne de l’imitation. Elles s’appliquent plus directement à l’équilibre et au rythme de sa pensée musicale, et l’espace créé par la distance entre les parties parle aussi fortement que les notes elles-mêmes. C’est peut-être pour cette raison que Moondust For My Diamond fonctionne mieux lors d’une seule écoute ininterrompue, et lorsqu’on le répète deux ou trois fois, il devient possible d’extraire les nombreux trésors que cet album apporte à la table. La production offre des aperçus des racines de Thorpe à Kendal, en pleine nature, mais l’intimité de sa voix lui permet de peindre des images vivantes et de faire naître des émotions dans l’âme.

Comme son nom l’indique, Moondust For My Diamond est un excellent album à écouter tard le soir – et en même temps, il prouve que Hayden Thorpe est en pleine croissance. Il a sans aucun doute réalisé l’un des albums de l’année.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :