Alister Fawnwoda, Suzanne Ciani, & Greg Leisz: « Milan »

Alister Fawnwoda, artiste originaire de de Detroit, a le vent en poupe. Après une poignée d’excellents morceaux en collaboration avec Omar S, son regard se tourne vers l’extérieur et vers le haut, dans l’univers en expansion de Milan. S’associer à deux figures légendaires, Suzanne Ciani et Greg Leisz (qui joue exclusivement de la pedal steel sur Milan) pour créer quelque chose d’une telle profondeur méditative n’est jamais une mauvaise idée, mais Fawnwoda guide ces sessions sans effort. Avec le producteur et ingénieur Sonny DiPerri, Fawnwoda fait de Milan quelque chose de magique.

Un terrain sonore immaculé est sculpté dans un marbre céleste, des courbes généreuses balayent de vastes plaines cristallines sur « Sweetheart ». Le bonheur résonnant de la pedal steel de Leisz est rencontré, en force, par des arpèges scintillants et des houles massives de synthétiseurs. Des hectares d’espace permettent à chaque artiste de respirer et de créer une présence individuelle, mais l’enchevêtrement d’idées et de sons dans une sphère centrale attire les auditeurs, offrant un portrait intime de ce monde magnifique et imaginé. Des sirènes à bout de souffle chantent d’en haut, des ombres dorées filtrant à travers les tons complexes et chorégraphiés de la glassine.

Milan interpelle à de multiples niveaux. Au-delà de l’expertise technique et compositionnelle affichée, comme dans les profonds couloirs du tentaculaire « complexe du léopard », c’est un récit émotionnel qui se déploie et captive. Alors que Ciani construit des couches de dérive synthétique en apesanteur, saturant davantage « Leopard Complex » de sentiments de liberté et de soulagement, Liesz texture magnifiquement la surface avec des passages émotifs, ajoutant un élément d’expérience vécue à la piste. Chaque aspect se déplace à l’unisson, des parties disparates tressées ensemble formant un tout singulier et éblouissant. Cette même notion de purification devient un point d’exclamation sur le redoutable « Snow Ritual » 

Tout au long de Milan, l’horizon nous attire. Cette musique est baignée de lumière, suivant le soleil dans ses déplacements dans le ciel, à la recherche d’un endroit où se reposer. Milan est une leçon de retenue où chaque artiste donne et prend de l’espace selon les besoins, laissant la puissance de la résonance combinée de ces compositions laisser tranquillement une impression durable. Des premières spirales de « Night Bunny » aux derniers gazouillis de « Snow Ritual », Milan est une réussite incontestable.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :