Sam Fender: « Seventeen Going Under »

Ce « guirar hero » issu du nord-est de l’Angleterre qui a pour nom (on ne l’invente pas) Sam Fender est de retour avec son deuxième disque Seventeen Going Under – un album qui s’appuie sur les bases établies avec son premier numéro un et crée une œuvre imposante.

Hypersonic Missiles, le premier album de Fender sorti en 2019, a été un triomphe pour la musique moderne à la guitare – et cette guitare triomphante inspirée de Springsteen, associée à la voix angélique de Fender, se poursuit avec grâce sur Seventeen Going Under. Lorsqu’il s’agit de son jeu de guitare, Fender est sans aucun doute l’un des meilleurs guitaristes de l’ère moderne. Des morceaux comme le titre d’ouverture, le récent « single » « Get You Down » et le point culminant de l’album, « Spit of You » ont des riffs qui dégagent de l’émotion – un jeu de guitare tout simplement puissant.

Sur l’ensemble du disque, Fender peint une toile de fond sombre mais optimiste du nord-est de l’Angleterre. L’image y est claire, racontable et tristement nostalgique; imaginez, en effet, que vous traversez et observez une ville grise, ordinaire et appauvrie, abandonnée par ceux qui auraient pu l’améliore : voici le parcours, la toile de fond de Seventeen Going Under. Cependant, Fender fait preuve d’optimisme en pensant que cet endroit sombre et misérable a le potentiel d’être meilleur et qu’il devrait l’être.

En gardant à l’esprit ce sombre tableau du nord-est, il est clair que les 11 morceaux de l’album sont profondément personnels pour le guitariste. Outre se pencher sur sa ville natale morose, il fait un bilan des regrets qui ont marqués sa vie et réfléchit à la possibilité d’être un homme meilleur ou pire si les choses étaient différentes. Ceci est démontré par un lyrisme magistral et réel, prenez les paroles simples mais puissamment réalistes de la chanson titre où il déclare : « J’avais bien trop peur de le frapper / mais je le ferais sans hésiter maintenant. » ( I was far too scared to hit him / but I’d hit him in a heartbeat now.) Fender élabore ainsi sur sa propre moralité, et nous offre ainsi unechanson dont l’écoute coupee le souffletant son tableau y est saisissant.

Même s’il n’est pas aussi enjoué et plein de tubes instantanés que son premier album, Seventeen Going Under permet à Sam Fender d’emmener l’auditeur dans un nouveau voyage personnel et émotionnel, centré sur la toile de fond de son adolescence et son propre sens de la moralité. Ce disque est une véritable œuvre d’art qui a le pouvoir d’hypnotiser l’auditeur et de l’amener à s’interroger sur ses démons intérieurs. Il y parvient simplement grâce à sa voix angélique, à son lyrisme magistral et à son jeu de guitare puissamment émotionnel, ce qui fait de lui l’un des plus grands auteurs-compositeurs de cette génération.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :