Low: « Hey What »

Le dernier album de Low, Double Negative, était rempli de musique désintégrée et corrodée, de chansons hantées par de mauvais esprits et des affaires inachevées, consumées par les tempêtes et le feu. Les mélodies et les voix – piégées sous une cacophonie d’instruments indéchiffrables, alors que les morceaux s’imbriquent les uns dans les autres – luttaient pour remonter à la surface avant de s’éteindre. C’était un virage à gauche de la dégradation de leur slowcore mélodique, et une des musiques les plus originales depuis des lustres.

Hey What est une progression naturelle, se nourrissant de la même énergie chargée. Cependant, les fantômes se sont échappés et reprennent le refrain de manière aussi claire et percutante qu’ils peuvent le faire. Le grondement qui sous-tend ces hymnes de foi dévotionnels – et parfois douteux – crépite maintenant en place plutôt que de se dissoudre.

La statique de l’ouverture de « White Horses » se transforme presque en un rythme. Quand il y a des percussions, ce ne sont pas seulement des tambours, mais un fracas biblique tonitruant. Lorsqu’il y a de l’électronique, ce ne sont pas seulement des guitares et des synthés – c’est la seule transmission claire d’un autre plan. Cela donne au disque un aspect plus lumineux que son prédécesseur (même si l’obscurité reste menaçante), même s’il a été réalisé avec les mêmes outils, quels qu’ils soient.  Faire de la musique qui peut vraiment vous surprendre après 13 albums et 28 ans de carrière est un témoignage du dévouement continu d’Alan Sparhawk et de Mimi Parker à leur art.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :