Ali Comerford: « Knots »

Ali Comerford est une artiste chez qui la musique coule dans les veines. Elle l’a vécue et aimée, consacrant une grande partie de sa vie à la maîtrise de ce médium.

Son voyage a commencé à l’âge de 4 ans, lorsqu’elle a commencé à étudier et à jouer de la musique classique. Après avoir obtenu une maîtrise en interprétation du violon au Royal College of Music de Londres, elle s’est installée à New York, où elle a obtenu une maîtrise en interprétation de l’alto à la Manhattan School of Music grâce à une bourse. Depuis lors, elle s’est produite au Carnegie Hall de New York, au Royal Albert Hall de Londres et au National Concert Hall de Dublin, a fait une tournée mondiale avec le Lincoln Center Stage et s’est produite en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis.

Comerford est rentrée chez elle à Jenkinstown, dans le comté de Kilkenny, juste à temps pour que la pandémie frappe. Confrontée à sa plus grande période de temps libre depuis 14 ans, Ali s’est retrouvée seule avec ses émotions, comme de nombreux artistes dans le monde. De profondes séances d’introspection lui ont permis de développer un ensemble de chansons et un style folk qui s’inspire librement de sa formation classique.

Le premier « single » de la muaicienne, « He Knows », a reçu un accueil enthousiaste à sa sortie et a préparé le terrain pour un projet de longue durée. Elle s’est attachée à créer un album qui capture l’esprit artistique magnétique d’Ali et met en valeur son talent musical stupéfiant. Aujourd’hui, Comerford nous donne un merveilleux échantillon de ce nouvel album, ainsi qu’un aperçu poignant de sa propre psyché.

Avec une voix d’une clarté chatoyante, Comerford nous accueille dans Knots en émouvant sur une piste de piano merveilleusement délicate. On sent immédiatement la fragilité palpable des mots de l’artiste, et une volonté de partager ces pensées intériorisées que nous gardons profondément enfouies. On a le sentiment que Comerford ne retient rien ici, présentant une combinaison engageante de vérité et de métaphore pour illustrer son malaise. Ce faisant, elle se présente comme une figure de type « everywoman » (une femme comme une autre).

Elle décrit ainsi le conflit intérieur que nous ressentons tous par moments, mais la façon dont Ali transmet ces situations est si finement rendue qu’elle accroche suffisamment l’auditeur pour susciter une véritable empathie. Une chanson aussi authentique ne pourrait jamais être fabriquée. Les sentiments de l’artsite sont les siens, et on ne peut que se réjouir sa volonté d’être si ouverte. « « Knots » est une chanson que j’ai écrite sur l’anxiété » explique-t-elle. « Une chose avec laquelle nous luttons tous à un moment ou à un autre. À l’époque, je traversais une phase d’anxiété intense. Je m’inquiétais du fait que je n’avais pas encore sorti de musique, je me demandais si les gens allaient apprécier mes chansons ou non et j’analysais de manière excessive chaque petite chose que j’avais faite de travers. Je ne dormais pas correctement et je me suis rendu compte que je restais éveillée la nuit à me repasser de vieilles conversations et à me sentir honteuse et embarrassée ».

Le morceau est rendu à merveille, maintenant l’harmonie parfaite entre le piano et la voix. Il y a de la solitude au cœur de ce morceau qui est magnifiquement mis en valeur par le minimalisme tendre de la production. Cela met également en évidence le message du morceau, qui est si important dans la société d’aujourd’hui. « L’anxiété est une chose extrêmement isolante parce que lorsque vous la ressentez, vous croyez que vous êtes la seule personne à ressentir cela. Je pense que c’est puissant quand les gens peuvent parler de leurs propres luttes et peut-être qu’au final cela nous aidera tous à nous sentir moins seuls. »

Si c’est le type d’ouverture et de dévouement artistique que l’on peut attendre du prochain album de l’artiste, il sera certainement un triomphe personnel et artistique. On peut supposee que la malédiction des artistes est d’être constamment critique à l’égard de leur propre travail, et que les éloges sont parfois pris avec une pincée de sel. Pour cette raison, il convient de souligner clair que cette chanson est extraordinairement belle et qu’elle devrait être écoutée par tous ceux qui ont l’impression que le poids du monde est trop lourd. Grâce lui soit rendue de nous avoir laissé y entrer.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :