Wavves: « Hideaway »

Nathan Williams n’est probablement pas assez reconnu pour son talent d’auteur-compositeur. Il a très tôt catalogué Wavves avec des hymnes de punk mollasson aux titres tels que « So Bored » et « Idiot » – mais il a également montré un talent pour les imitations étourdissantes d’Animal Collective, les harmonies des Beach Boys, les chansonnettes de cirque bizarres et les projets secondaires axés sur le rythme.

Ce talent caméléonesque pour les différents styles est mis en avant sur Hideaway, qui atténue au moins quelque peu le crunch pop-punk des albums récents You’re Welcome et V. Cette fois-ci, Williams – avec le bassiste Stephen Pope et le guitariste Alex Gates – se frotte au classicisme pop des années 60 sur la valse « Hideaway » et le cahotant « sha-la » qui remplit « Honeycomb ». Ils expérimentent égalementavec le galop country traditionnel sur le twangy « The Blame », et concluent l’album sur le slow chaloupé qu’est un »Cavia » mené au clavier.

Avec « Sinking Feeling » le groupe fait enfin honneur à toutes les fois où il a été qualifié à tort de surf rock (car chanter sur la plage n’est pas la même chose que faire du surf rock) en superposant des leads de guitare à la Ventures avec des strums acoustiques vifs et des arpèges réverbérés.

Bien sûr, il y a toujours les habituels bangers pop-punk : Williams imite parfaitement le Billie Joe Armstrong de l’époque d’American Idiot sur le morceau d’ouverture « Thru Hell » alors que « My Prize » arborera un rebondissement heureux qui rappelle les vieux copains de Wavves, Best Coast. Comme d’habitude pour Wavves, les paroles traitent de paranoïa, de dépression et d’un sentiment de malaise qui est faible en détails spécifiques et lourd en lignes comme « Hiding hate away / It’s like a river wants to drown, drown, down me » (Cacher la haine / C’est comme si une rivière voulait me noyer, me noyer, me descendre.).

Mais même lorsque les Wavves s’aventurent en terrain connu, l’album de neuf chansons est si court et en traînant qu’il passe comme une brise océanique rafraîchissante. Plutôt bien pour ce sous estimé combo.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :