Taylor Swift:  » Fearless (Taylor’s Version) »

Lorsque les enregistrements originaux des six premiers albums de Taylor Swift ont été vendus à Scooter Braun, la chanteuse a rapidement annoncé qu’elle allait réenregistrer sa musique. Il est logique qu’elle ait commencé par l’un de ses albums les plus populaires, Fearless, sorti en 2008.  Ce deuxième album de Swift, a parfaitement capturé les expériences universelles d’une adolescente – amitiés, tomber amoureux, tomber en panne d’amour et trouver sa place dans ce monde. Fearless (Taylor’s Version) est plein de nostalgie, mais il crée aussi de nouveaux souvenirs, et nouvelles émotions, pour Swift et ses fans.

Fearless comptient, en effet, certains des titres les plus populaires de Swift comme éLove Story » et « You Belong with Me », qu’elle a enregistré à 18 ans. Cette resucée vise à conserver sa vulnérabilité et son honnêteté d’origine, même si Swift a maintenant 31 ans et beaucoup plus d’expérience. Si les instruments sont similaires, le premier changement notable est la voix de Swift, désormais mélancolique et mature.

Chaque piste semble plus douce et améliorée, avec un rafraîchissement de la production de l’album. Les instruments comme le banjo et la guitare acoustique sont toujours présents sur la plupart des morceaux, mais, comme la voix de Swift, ils sont plus nets. Pourtant, toute l’émotion originale de Fearless n’est pas perdue. Des chansons comme « White Horse », qui parle de la déception à l’issue d’une relation, est toujours aussi crue, et « Forever & Always », qui parle de la tristement célèbre rupture de Swift avec Joe Jonas, est tout aussi tranchante qu’il y a 13 ans – il en va de même pour la version piano. Même le rire sur « Hey Stephen » fait toujours mouche.

Ce sont les morceaux plus « jeunes », à l’instar de « Fifteen » et « You Belong with Me », qui ne sont pas les mêmes, émotionnellement parlant. Ainsi, bien qu’ils soient sentimentaux à l’écoute, Swift chante clairement ces moments avec du recul, plutôt que de se laisser aller à ses sentiments, ce qui se ressent dans sa performance vocale. Les naïvetés de l’adolescence et le sentiment intense de désir pour quelqu’un sont également capturés sur certains morceaux du folklore de Swift, mais ils proviennent de récits fictifs plutôt que des expériences personnelles de Swift.

Sur Fearless (Taylor’s Version), Swift a évolué, et les thèmes de Fearless ne sont plus aussi pertinents pour Swift, qui chante son passé avec un nouveau sens. C’est le cas de « Change », une chanson qui parle initialement de Scott Borchetta – le directeur du label qui l’a fait signer alors qu’elle était adolescente – et de la carrière naissante de Swift. En raison de l’implication de Borchetta dans la vente des masters de Swift, cette chanson offre à Swift et à ses auditeurs une chance de se réapproprier les paroles – le changement est à l’horizon pour sa carrière, mais d’une manière différente, comme elle le chante : «  C’était la nuit où les choses ont changé / Peux-tu le voir maintenant ? / Ces murs qu’ils ont érigés pour nous retenir sont tombés » (It was the night things changed / Can you see it now? / These walls that they put up to hold us back fell down ). Être capable d’entendre l’autonomisation dans la voix de Swift et de changer le sens de ces paroles est un véritable testament de son pouvoir en tant que musicienne.

En plus des 19 titres de l’album issus de la réédition Platinum Edition 2009, Swift a inclus « Today Was A Fairytale » de la bande originale du film Valentine’s Day et six titres inédits « From the Vault » de l’époque Fearless. Ces titres « Vault » sont une extension de l’une des choses que Swift fait le mieux : écrire des chansons de rupture. Ils sont un plaisir pour les fans qui ne se lassent pas des histoires vivantes de Swift, qu’il s’agisse de se demander si quelqu’un va vous reprendre (« That’s When », avec Keith Urban) ou de fermer définitivement la porte à un ancien amant (« Bye Bye Baby »). Swift a toujours été la maîtresse de l’art de chanter avec grâce les chagrins d’amour.

Fearless (Taylor’s Version) devrait permete à son jeune public de découvrir un ensemble de chansons emblématiques et, pour son public plus âgé, de ressentir une pure et doce nostalgie. Cette réédition signifie que Swift commence à faire les choses à sa façon, en prenant le contrôle total de sa musique et en la partageant avec ses fans qui sont toukours aussi impatients de l’écouter.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :