Hitra: « Transparence »

Imaginez une île appelée Hitra, entourée d’innombrables autres îles et falaises, et secouée par les vents glacés de la mer de Norvège, qui s’insinuent parmi les bateaux et dans les maisons des pêcheurs, coupent le visage des quelques vieux habitants de l’endroit, jusqu’à ce qu’ils se brisent contre les fjords monumentaux séculaires. « Ile », du latin « terra insula », lui-même composé de la particule « n » (« dans », « e » et du mot « salum » (« haute mer »), donc littéralement « terre au milieu de la mer », d’où « isolement », la condition à laquelle nous sommes tous, volontairement ou non, contraints à ce moment de notre vie.

Imaginons maintenant ce paysage qui devient musique, une tempête parfaite d’accords imaginatifs composés par des flux torrentiels de guitare et de basse, par les légers chuchotements des percussions, inaudibles et pour cette raison absolument tangibles, et par les échos spectraux d’un pianisme extrêmement précis dans la réverbération de l’harmonie, comme dans la meilleure tradition européenne, tissant une partition qui déjà à la naissance est destinée à se disperser dans l’insaisissable improvisation.

Né à l’Académie norvégienne de musique d’Oslo, et librement inspiré par l’île norvégienne du même nom, Hitra est un quatuor composé de Hilmar Jensson, Alessandro Sgobbio, Jo Berger Myhre et Oyvind Skarbo. Leur premier album intitulé Transparence est un voyage sonore en huit pistes à la découverte de lieux cachés et perdus, peut-être seulement imaginés.

Thèmes et solos se succèdent en douceur, avec une correspondance profonde. La simplicité des accords, ainsi que la fluidité des interactions et la répétition anaphorique de certains passages (inoubliable est l’arpège de guitare qui naît et disparaît dans le morceau d’ouverture « Lebtit », puis réapparaît dans « Labtayt », à la fin du disque) rendent le paysage sonore captivant.

Au centre des équilibres du quatuor se trouve la contribution d’Alessandro Sgobbio, présent dans ce projet à la fois comme compositeur et pianiste. On a déjà beaucoup écrit sur l’intelligence de composition et le talent d’improvisation du gagnant du concours de jazz de l’Ombrie et de la Padova Carrerese, et à juste titre. Ce qui frappe le plus dans « Transparence » c’est le rythme harmonieux que les notes vives du piano infusent sur les lignes mélodiques (écoutez notamment le suspense de la fin de « To See Was to Be » et la progression du dernier morceau de l’album, « Lebenslauf », tout en préservant la structure et la compacité, qui ont toujours été les deux éléments clés du jazz de Sgobbio. Par rapport à son autre projet avec des musiciens d’Europe du Nord (les « Silent Fires », avec des échos plus classiques et orchestraux), le son sec et mystique de Hitra permet à Sgobbio de développer son thème favori de spiritualité naturaliste avec une plus grande cohérence musicale et conceptuelle.

Un tel ensemble ne peut qu’avoir comme caractéristique stylistique la fluidité du genre : de l’ambient de « Lebtit » au post-rock de « Sêtu », avec la guitare de Jensson qui nous montre ce que la transparence sonne à chaque note, en passant par le post-free de « Cité des Poètes » et la chamber-pop raffinée de « Künftiges. Il y en a pour tous les goûts. Le tout enrichi de bruits divers et de sons alternatifs dans le style de la musique concrète, qui transcendent le concept même de musique, arrivant au bruit comme signifiant de la civilisation technologique post-moderne, hyperconnectée et, néanmoins, de plus en plus inéluctablement isolée.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :