Hilang Child: « Every Mover »

Les albums sortis en début d’année sonnent souvent l’impression d’occuper une place particulière. En se présentant devant l’avalanche de nouveaux disques qui arrive plus tard dans l’année, ils ont un peu plus de place pour se mettre en avant et s’établir tranquillement (même si cela les fait parfois injustement passer inaperçus dans les listes de fin d’année).

Every Mover, le deuxième adisque de Hilang Child (le nom d’enregistrement du chanteur/musicien mi gallois, mi indonésien Ed Riman), se perçoit comme étant particulièrement bien adapté à sa sortie en début d’année, car il sonne particulièrement frais tout en apportant un peu d’espoir et d’optimisme bien nécessaires dans un contexte de désillusion permanente. C’est d’autant plus impressionnant qu’une grande partie de l’album a été une réponse à diverses difficultés et défis personnels auxquels Riman a dû faire face après la sortie de son premier album, Years, en 2018.

L’une des caractéristiques de Every Mover est sa sonorité expansive et mobile poussant vers le haut. C’est une musique avec le vent dans les voiles. Cette qualité n’est nulle part aussi bien vue que sur le « single » « Anthropic (Cold Times) », un morceau de premier plan, plein d’émotion et à la hauteur des montagnes. Sur le plan des paroles, le morceau s’adresse à une personne anonyme, mais son message principal est plus largement racontable, la simple phrase « vous aimez la vraie vie, détendez-vous, survivez » (you love real life, relax, survive) offrant confort et réconfort.

Plus tard, les paroles parlent positivement de la façon dont « quand le rideau sera tiré, nous nous conjuguerons encore et encore » (when the curtain’s drawn, we’ll conjugate ourselves again and again), ce qui pourrait également passer pour un commentaire sur le monde actuel de l’enfermement et de l’isolement. Musicalement, comme dans le reste de l’album, la guitare, le piano et les synthés se conjuguent pour créer des impressions attrayantes et durables. La dynamique rapide de « King Quail » et la libération dynamique de « Play ‘Til Evening » ont des effets similaires. Avant la sortie de l’album, Riman a dit qu’il était souvent décrit comme une personne ouvertement émotive et ces chansons en sont une sorte d’incarnation musicale.

Des morceaux en haute définition comme ceux-ci se distinguent naturellement, mais l’album possède également plus de variété et de nuances. » Seen The Boreal » et « Pesawat Aeroplane » présentent tous deux des changements d’échelle agréables et comportent des passages qui sont accrochés dans l’air de manière séduisante. « The Next Hold » et « Magical Fingertip » sont quant à eux plus brumeux et plus horizontaux, ce qui permet à la voix de Riman de s’épanouir et de s’imposer en douceur. Steppe offre une autre dimension, s’éloignant dans un style discret qui n’aurait pas sa place sur un album de Sigur Rós. C’est un moment de détachement et de calme qui s’achève, et un autre moment pour suggérer que Every Mover contient plus qu’assez de substance et de puissance tranquille pour durer jusqu’en 2021.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :