Chris Cornell: « No One Sings Like You Anymore »

Peu, si ce n’est personne, ne peut enregistrer des reprises et les adapter comme Chris Cornell pourrait le faire. C’est ce qu’il avait déjà constaté en 2007 en transformant « Billie Jean » de Michael Jackson et en reprenant les innombrables reprises qu’il avait faites lors de ses tournées acoustiques en solo – « A Day In The Life » des Beatles et le mashup Metallica/U2 de « One » viennent tous deux à l’esprit. Alors que son interprétation inédite du classique de The Guns N’ Roses, « Patience », est en tête des hit-parades et des meilleures listes de l’année, sa succession a tranquillement mis au point sa dernière sortie posthume, No One Sings Like You Anymore. L’album surprise est une collection de pochettes qui porte un titre approprié, non seulement pour le poids qu’il représente dans l’héritage de Cornell, mais aussi pour la simple raison que même lorsqu’il interprète les œuvres des autres, son art est tout simplement inimitable.

La voix de Cornell s’ouvre sur une reprise folk-pop de « Get It While You Can » de Janis Joplin et entre dans un paysage sonore unique et moderne avec un ton qui donne froid dans le dos. Le morceau a une certaine vibration cinématographique, comme s’il avait été commandé pour un film, et on dirait qu’il aurait été un succès assuré à la fois sur les radios rock et pop. Même la pochette la plus forte de l’album, « Get It While You Can », ne donne pas le ton du disque tout en chevauchant avec succès le rock, la pop alternative et le folk. On pourrait en dire autant de « Sad Sad World » de Ghostland Observatory, de « Jump Into The Fire » de Harry Nilsson et de « To Be Treated Rite » de Terry Reid

Bien qu’il n’y ait pas une seule « cover » qui soit faible sur No One Sings Like You – comment quelque chose avec cette voix pourrait-elle ne pas être ecellente ? – Il y a quelques arrangements qui permettent simplement d’obtenir une performance plus puissante et de briller sur l’ensemble du disque. Le premier, bien sûr, est l’acoustique « Patience », qui a pris d’assaut le monde au début de l’année. L’adaptation du tube de GNR par Cornell ajoute une couche d’obscurité couveuse dans un paysage sonore rayé et austère mené principalement par une guitare acoustique chaude et son chant mélodique graveleux. On pourrait en dire autant de sa reprise de « Nothing Compares 2 U », écrite par Prince et rendue célèbre par Sinéad O’Connor. Si rien ne pourra jamais dépasser ses débuts en live sur SiriusXM à partir de 2015 (on pourrait oser dire que que même Prince ne le pourrait pas), cette version studio inédite de la reprise est tout simplement époustouflante. Bien sûr, il va sans dire que « Watching The Wheels » de John Lennon et « You Don’t Know Nothing About Love » de Carl Hall offrent tous deux des performances supplémentaires qui font sensation.

Au cours de ses dix titres, No One Sings Like You Anymore est un fantastique album qui clôt l’année, une sortie surprise et inattendue. Bien que j’espère que d’autres titres originaux ne seront pas encore sortis du coffre de Cornell, cet album prend un chemin différent et se présente comme une collection soigneusement préparée de ceux qui ont inspiré Cornell, en particulier dans sa dernière carrière solo, axée sur l’acoustique. Dans cette optique, il est difficile de trouver quelqu’un qui puisse se mesurer à Prince avec une telle qualité et qui puisse ensuite faire de même avec des artistes comme Lennon et d’autres icônes. De plus, si vous regardez de près la pochette de l’album, on remarquera qu’il y a écrit « Volume One », ce qui est un teaser passionnant pour un éventuel album ultérieur dans la même veine, quelque chose que nous pourrions tous soutenir. Quoi qu’il en soit, No One Sings Like You Anymore est la première collection d’œuvres presque totalement inédites de Cornell depuis sa disparition tragique, et elle constitue une base incroyablement solide pour les futures sorties. Comme toujours, rien n’est comparable à Chris Cornell.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :