Lake Saint Daniel: « Good Things »

Il est difficile d’imaginer qu’un titre d’album récent soit aussi saisissant que Good Things de Lake Saint Daniel’ C’est un titre assez simple, mais il se démarque au milieu d’une année que la plupart des gens ont considérée comme totalement misérable, une fleur en fleur au milieu d’un champ d’hiver stérile. De plus, Lake Saint Daniel est le nouveau projet solo de Daniel Radin, membre du groupe pop-punk Future Teens, connu pour ses chansons accrocheuses sur les côtés les plus déprimants de la chute amoureuse (ou de l’impossibilité de la trouver). Il est donc ironique que Radin fasse ses débuts en solo avec une évocation aussi simple de la positivité.

Les choses prennent un peu plus de sens quand on appuie sur play on the record, car Radin commence avec une forte dose d’autodérision. L’apéritif de l’album « Be Here Now » est une rapide méditation sur le chemin parcouru (ou non) par Radin dans sa vie de musicien, préoccupé par une vie potentiellement gâchée qui se raccourcit de jour en jour. Mais Radin se rend bien compte que s’inquiéter du passé est un exercice futile : « Parce que j’ai tellement essayé, je ne suis pas allé si loin / Mais si j’avais ralenti, je ne serais pas là maintenant. Je serais là maintenant » (‘Cause I’ve tried so hard, haven’t come that far / But if I had slowed down I wouldn’t be here now. I’ll just be here now).

C’est une introduction appropriée à l’album, une prise de conscience que regarder trop loin derrière ou devant nous, c’est demander de la douleur et du doute de soi. Radin se tourne plutôt vers l’idée de la pleine conscience, de vivre pleinement le moment présent et de l’apprécier à sa juste valeur. Ce n’est pas une tâche facile, mais la simple existence de bonnes choses semble suggérer qu’il est sur le bon chemin. Les chansons de ce disque sonnent comme un exercice de méditation pacifique – la guitare est douce et spacieuse, et la pédale d’acier de Danny Hoshino est transcendante, vous aidant à vous transporter vers une journée ensoleillée dans l’herbe fraîche. La voix de Radin n’est souvent qu’un tendre murmure, alors qu’il réfléchit à ce que signifie apprécier activement la vie avant qu’elle ne disparaisse.

Si son sens du calme et de la douceur est le grand signe distinctif de Good Things, il peut certainement être une épée à double tranchant. Perdez votre concentration en écoutant, et ses chansons se fondent dans un brouillard inoffensif, ne laissant que l’ombre d’une humeur. Bien sûr, la facilité d’écoute n’a rien de mal en soi, mais la qualité aérienne de Good Things peut vous laisser insatisfait et vous amener à vous demander où ses chansons sont passées avant même d’être terminées.

Mais même si vous vous perdez dans une écoute du disque, une chanson se démarquera forcément. éSitting right before Good Things endsé est une reprise d’un classique bien connu, éRainbow Connectioné de Jim Henson. La manière douce et sérieuse dont Radin a interprété cette chanson ferait la fierté de Kermit, et son choix d’inclure la reprise est inspiré. Après tout, « Rainbow Connection » s’inscrit parfaitement dans ce disque sur la recherche de la paix intérieure. Elle a toujours été une chanson magnifique dans son optimisme et son imagerie, mais sa profondeur vient de ce qui n’est pas là. Ce n’est pas une simple chanson sur la beauté, c’est plutôt une chanson sur l’espoir. L’espoir que nous trouvons la beauté dans la vie, même si elle n’est pas sous nos yeux. Espérer que la gentillesse est sa propre récompense, même si nous ne pouvons pas toujours voir si c’est vrai.

Sur Good Things, Radin comprend ce sentiment de fidélité. Tout au long de l’album, il ne peut s’empêcher de s’inquiéter de savoir si sa vie est sur la bonne voie. Mais en appréciant ces bonnes choses – aussi petites soient-elles – dans sa vie, il peut avoir confiance en une vie qui ne s’attarde pas sur les regrets. Sur les bonnes choses, Radin nous offre le choix d’apprécier la vie, au lieu de simplement la vivre.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :