Laura Fell: « Safe from Me »

Après une dizaine d’années de poésie indépendante, Laura Fell, psychothérapeute basée à Londres, s’est convertie à l’écriture de chansons pour son premier album, Safe from Me. En plus d’être le premier chapitre musical de Laura Fell, Safe from Me est également le produit phare de Balloon Machine Records, un label récemment converti après une année fructueuse en tant que blog de musique indépendante.

Au travers des huit titres del’albume, Fell explore une gamme de sons différents dans les pièges de l’alt-folk contemporain. Les ballades confessionnelles classiques se retrouvent ainsisur « Until Now » et la chanson titre, mais la collection est plus engageante lorsqu’elle s’oriente vers l’expérimentation.

« Cold », par exemple, est un plaidoyer rampant pour la chaleur, qui s’inspire des meilleurs morceaux de Tom Waits. Les cordes en staccato et les percussions domestiques rencontrent l’ascension et la chute de la voix de Fell pour produire un morceau unique et émotionnel qui est certainement le plus fort du disque. Le premier « single », « Bone of Contention », est un véritable assassinat de personnages qui sonne comme une version filtrée de l’époque duThe Bends de Radiohead, et le style americana  sur « Every Time  continue d’avancer grâce à un rythme subtilement mélangé, soutenu par des guitares électriques intrépides à chaque rémission.

Le tout est accompagné d’une belle production – une guitare acoustique douce et le phrasé lyrique de Fell seront les deux fils conducteurs qui relient la collection, et tous deux sont traités avec la plus grande tendresse et le plus grand respect. Safe from Me se targue d’être interprétée par une troupe de musiciens classiques engagés, mais ne parvient pas à brouiller l’intention des chansons au moyen d’un bugle ou d’un saxophone. Au contraire, ces décisions d’arrangement donnent à l’écriture des chansons de Fell un élan intemporel.

Étant donné la carrière de Fell dans l’introspection externalisée, il est naturel que ce disque passe le plus clair de son temps à regarder vers l’intérieur. Les chansons proposées ici évitent généralement la métaphore étendue au profit de vérités directes et tranchantes, les plus retentissantes étant souvent laissées pour conclure chaque chanson. « Cold » parle de l’expérience trop commune d’être incapable de résoudre ses propres problèmes (« je ne peux pas trouver les réponses par moi-même – il est plus facile d’aider quelqu’un d’autre »), tandis que « Every Time » parle de la stagnation intérieure (« et chaque fois qu’une leçon peut être apprise, j’oublie de l’écrire »). Il y a une aptitude à exprimer des sentiments complexes par un langage concis, et c’est un domaine dans lequel Fell excelle.

Le plus grand atout dela chanteuse est sa voix : un contralto riche et distinctif qui manie aussi bien des duos mièvres de twee pop comme « Left Foot Right Foot » que des chansons mélodramatiques de rumination comme « Glad » et » I Didn’t Mean To ». Lorsqu’elle est placée à côté de fredonnements émis par un chœur (« Glad »), d’accroches discrètes (« Until Now ») et de levées orchestrales de style Mellotron (« Bone of Contention »), elle apporte une nuance rare de personnalité à un genre qui manque trop souvent d’individualité. En fin de compte, Safe from Me est un premier album fort et complexe qui brosse un portrait complet des luttes internes de l’artiste comme l’intitulé de ce « debut album » l’illustre à merveille.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :