Strung Like A Horse: « WHOA! »

Strung Like A Horse de Chattanooga a peut-être été l’un des groupes d’Americana les plus populaires à ne jamais avoir sorti de disque. C’était le cas jusqu’à présent. Après avoir partagé les scènes avec tout le monde, de l’Old Crow Medicine Show et Shooter Jennings à Charlie Daniels et Travis Tritt, ce groupe très populaire a finalement sorti son premier album, WHOA ! et il s’est avéré être une collection qui valait la peine d’attendre. Ils ont commencé en tant que groupe de cordes et leur son a beaucoup évolué depuis leur création, combinant des éléments d’Americana, de folk, de rock et de pop, mais il y a toujours des échos de bluegrass/des cordes que l’on peut entendre sur des chansons comme « Pelahatchie Nights » et « Lookin’ For Lov » » (un classique en devenir qui deviendra probablement un élément de base du groupe sur scène pendant les dix ou vingt prochaines années).

L’album sera aussi marqué par la douce mélancolie de « Fuck What They Think » et le tout aussi doux « Dreamin’ », mais entre les deux, le groupe oscille entre des moments funky de morceaux au tempo lent comme « Till The Wheels Fall Off » et des chansons plus rauques comme « Gold in Their Souls » (avec un solo de guitare foudroyant) et « Lookin’ For Love ». Lorsque vous obtenez le genre agnostique « Glowin », le charme et l’attrait du groupe sont incontournables. Tout comme la musique vacille d’humeur en humeur, les chansons rebondissent sur des situations universellement racontables et des études de personnages très spécifiques (comme le narrateur de la petite ville dans « I Was Born Here »). Bien que le disque soit truffé de moments forts, le Nicki Bluhm « Cold & Lonesome » est tout simplement sublime.

Le disque a été produit par le brillant Matt Ross-Spang (Jason Isbell, Margo Price, John Prine) et parvient à capturer parfaitement l’ambiance de leurs célèbres spectacles en direct. WHOA ! est dans la salle depuis plus d’un an, sa sortie était initialement prévue pour mars, mais le monde a cessé de tourner à peu près à cette époque. Compte tenu de ce que nous avons vécu ces neuf derniers mois et de ce qui nous attend encore, WHOA ! semble sortir au bon moment, offrant 45 minutes de parfaite évasion.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :