Portrait People: « Hallow »

Au fil des années, la sortie d’automne pour les disques a pris une tonalité particulière. Une sortie d’automne ne fait pas référence à un album qui est tombé dans un mois spécifique ou un genre de musique, mais à l’état d’esprit sonore qui s’apparente au sentiment de vouloir se blottir dans son lit toute la journée. L’année dernière, Wilco a capturé cette sensation avec Ode to Joy, un album dont la bande-son était parfaite en octobre dernier, tandis que Phoebe Bridgers a fait de même en juin avec Punisher, un album d’atmosphères et de petits détails. Le dernier-né de la tendance est Hallow, le premier LP du projet Portrait People de Pittsburgh. C’est le genre d’album qui combine des tendances folk sourdes avec des refrains émo explosifs, créant des chansons faites pour une promenade dans le parc sur des feuilles tombées.

Portrait People a débuté en tant que projet solo du chanteur Nic Temple. Depuis lors, le projet s’est développé pour devenir un groupe à part entière au cours des dernières années, avec des membres de String Machine (l’autre projet de Temple). Tandis que l’autre groupe, dirigé par le bassiste de Portrait People, Dave Beck, s’oriente vers le folk rustique et la sensibilité twee (leur album de 2019, Death of the Neon, est également approprié pour cette saison), Hallow est un album débordant d’une angoisse des plus séduisantes. Le mixage de Sean Cho permet aux guitares de rock chunkier de se sentir à l’aise côte à côte avec une acoustique tremblante et des touches de piano, tandis que les chansons de Temple sont bien ficelées même si certaines paroles ne le sont pas.

Bien qu’on puisse facilement l’appeler « indie rock », la diversité sonore et la cohésion tonale de Hallow sont vraiment surprenantes. « Exit (Through the Sun) », la chanson la plus accrocheuse de l’album est ancrée par des parties de guitare acrobatiques et un travail de batterie. Jasper commence avec un riff qui conviendrait à un nouveau Into It. Over It., avant de terminer la chanson avec le hurlement le plus agressif de Temple. La composition serpente mais ne perd jamais de vitesse, se sentant froide et divorcée de la chaleur précoce de « I Got It » ou « Sulfur. » Avec le moment le plus agressif de l’album, « Pinholes », les guitares brillent, mais le falsetto tendu de Temple est stressant à écouter ici.

L’une des plus grandes qualités de Hallow est la façon dont ces chansons sonnent les unes à côté des autres. Ce ne sont pas des morceaux oubliables, mais ils s’imbriquent tellement les uns dans les autres qu’il est presque difficile de voir où s’arrête Darkroom 419 et où commence « Little Light ». Avec la plupart des albums, cela pourrait être un négatif, mais les accroches ici sont incroyablement mémorables. I Got It est direct et saisissant, mais se termine par l’appel de « Come back », encore et encore, créant ainsi l’un des meilleurs moments de l’album. Les harmonies de falsetto sur « Sulfur » :  « je n’ai pas pu m’en empêcher, je n’ai pas pu m’en empêcher, je n’ai pas pu m’en empêcher » (I couldn’t help, couldn’t help, couldn’t help myself) ajoutentun surplus d’émotions à la chanson la plus légère de l’album. Il n’est pas étonnant que ce soit le premier « single « de l’album, étant donné qu’il est déjà complet avec des claquements de mains sur le refrain, mais il contient également les plus belles paroles de Temple. Lorsqu’il chante «et quand je suis dedans, je pense que je veux en sortir ( And when Iʼm in, Iʼm thinking that I want out) sur le refrain final, on a l’impression que c’est le point culminant évident d’un album déjà très bon. Même avec une fixation lyrique étrange et juvénile sur le soleil, la majorité de Hallow ressemble à un album débordant de vie. Quelque chose de familier, de confortable et de chaleureux pour s’asseoir en attendant les derniers mois de 2020. 

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :