Magick Mountain: « Weird Feelings »

Weird Feelings est le premier album du nouveau groupe de Leeds Magick Mountain. Plutôt que d’être un combo fait de nouveaux visages, Magick Mountain est un trio composé de membres de Sky Larkin, Grammatics et Pulled Apart by Horses, mais le résultat final semble plus grand que la somme de ses parties.

Le morceau d’ouverture, « Bart Cobain », commence avec le rock garage de The Vines, mais la basse arrive assez vite comme une masse de distorsion pour vous faire comprendre qu’ils ne sont pas là pour jouer.

Tout au long de Weird Feelings, les deux voix de Lins Wilson et Tom Hudson s’accorderont parfaitement, faisant presque écho au type de partenariat vocal d’un groupe comme les Beatles, avec la façon dont leurs voix se complètent. Il n’y a pas que les voix qui bénéficient de ce partenariat. La basse et la guitare vous attaquent en tandem tout au long de chaque morceau de l’album, la basse suivant la guitare de haut en bas sur le manche, comme pour se mettre au défi de jouer plus fort.

Il y aura une brève pause dans la lourdeur avec « Dream Chaser », un morceau imprégné de réverbération et de duels vocaux de rêve. Comme le disent les paroles, «  en attendant que la vague s’écrase » (waiting for the wave to crash), c’est exactement ce que l’on ressent lorsque le morceau finit par se gonfler et vous envahir. Peu de temps après la fin de « Dream Catcher », on aura droit au retour aux affaires avec « Infinity X2 » qui s’envole comme si toute l’énergie qu’ils avaient économisée en jouant une chanson acoustique avait explosé. Avec des titres comme « Cherokee » et « Stranger Danger » qui se pavanront comme len etrrain conquis, Weird Feelings montrra qu’il estun album capable, à la fois de vous saisir et de vous faire rprêter attention.

Grâce à un puissant barrage de riffs imprégnés de rock garage qui se compare facilement à ceux de Ty Segall, Fuzz et Thee Oh Sees nous avons affaire à un son frénétique qui ne demande qu’à être entendu en direct. La seule petite déception en sera l’absence de chant sur des hymnes ou des accroches mémorables. Toutefoias, avec des riffs aussi grands et contagieux ainsi affichés , le besoin de frénésie qui peut être nôtre sera amplement comblé.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :