The Wake: « Perfumes and Fripperies »

L’ignorance de The Wake fait clairement sauter toutes nos références gothiques / post-punk : celles que l’on n’ai jamais vraiment quittée – à savoir The Sisters of Mercy, Peter Murphy, The Mission UK, Tones on Tail, Red Lorry Yellow Lorry, Psychedelic Furs, The Cure, le groupe a émergé dans la « deuxième vague » de gothique en apparaissant sur une myriade de compilations et en faisant de nombreuses tournées avec des pairs, notamment Skinny Puppy et Nine Inch Nails, The Wake a assuré sa place dans l’histoire du goth and roll.

« Everything, le deuxième « single » extrait du nouvel album – leur premier en un quart de siècle – met en vedette le Wolfie de Red Lorry Yellow Lorry qui apporte une guitare supplémentaire, ce qui renforce encore la valeur patrimoniale de la sortie.

Non pas qu’il en ait besoin : c’est un album solide à part entière. « Daisy » est un premier titre d’une sombreté audacieuse, à faible tempo, qui n’est peut-être pas tout à fait stérile, mais qui n’en reste pas moins une aventure atmosphérique spectaculaire et sombre sur un terrain sombre et oppressant, et qui, avec ses six minutes de durée, n’est pas une ouvertuee facile.

Les choses se passent très bien pour les Sisters période 1985 avec « Marry Me », et le travail des guitares est clairement influencé par Wayne Hussey, tout comme le chant : c’est leur réimagination de la démo « Garden of Delight » des Sisters, et c’est tendu et sombre, et ils ont ce son de valve lourdement corsé, et c’est cette vibe vers 85/86 qui dérive comme un brouillard de glace sèche de tous les coins de Perfumes and Fripperies, aidée par une production dense. Alors que les guitares tourbillonnantes sont de toute évidence l’aspect le plus marquant du son, les basses sont épaisses et bouillonnantes, au point que vous n’entendez pas tant les lignes de basse que vous les sentez, et elles remplissent le son sans pouvoir séparer spécifiquement les basses. Cette basse frémissante est soudée en 4/4 aux pistes de batterie mécanisées, qui sont relativement basses mais qui sont implacables – exactement comme elles devraient l’être.

On aura inévitablement un élément de comparaison entre les motifs et les signatures précursives : la réverbération vocale en forme de tunnel est une signature des Sisters qui est devenue un trope que tant de groupes ont essayé d’imiter, avec plus ou moins de succès.

Le « Everything » »mentionné ci-dessus est un maillage hypnotique de shoegaze qui réunit les premiers Lorries et le « Phased » »d’All About Eve, et le chant de Troy Payne est traité avec un bord métallique d’acier qui reproduit le son de Chris Reed. Ailleurs, si le son de la batterie et la structure générale de « Emily Closer » est un ascenseur Sisters / Rosetta Stone / Suspiria, l’atmosphère est encore plus évocatrice de Cure, ce que le titre implique en quelque sorte comme objectif ; ainsi, « Big Empty est creux, cassant, un rythme à vide de basse à flasques et une réverbération intense et claustrophobe.

« Figurine » marquera une incursion façon Fields of the Nephilim, et avec les couches de chœurs féminins bombardées qui flottent sur des synthés glacés et une ligne de basse qui est du pur Simon Gallup sur le dernier morceau, « Rusted », il semble que The Wake ait couvert toutes les bases gothiques. D’un côté, je devrais être irrité, car ces choses perpétuent la ressemblance des groupes gothiques qui ont été un de mes supports de prédilection pendant des années, en grande partie parce que cela semble autolimité, comme un genre piégé dans le temps. Mais quand c’est aussi bien exécuté et que les chansons et la production sont aussi fortes… on ne peut pas s’en empêcher. Perfumes and Fripperies n’est pas un grand titre, mais c’est un grand album.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :