Emmy the Great: « April /月音 »

Emmy the Great (Emma-Lee Moss) a sorti son quatrième album le 9 octobre. Le titre April /月音 (l’écriture chinoise, qui se traduit par « Son de la Lune » mais qui est donnée comme « Mid-Autum » » sur le premier morceau, signifie ses origines à Hong Kong). C’était un travail un peu précipité, le plus rapide qu’elle ait jamais enregistré, ironiquement, alors qu’elle était sur le point de prendre une année de congé de maternité après avoir finalement eu ce bébé qu’elle a failli avoir sur son premier album en 2009.

Ayant commencé son voyage musical comme flaneuse et raconteuse anti-folk, elle s’est un peu adoucie (bien qu’elle soit encore capable de textes caustiques, en particulier sur son deuxième album Virtue, une rupture après que son petit ami athée ait trouvé Jésus du jour au lendemain et l’ait quittée pour être missionnaire, et elle s’est également tournée davantage vers la pop électronique récemment et a souvent été comparée dernièrement à Lana Del Rey.

Elle a également voyagé un peu, s’installant pour de longs séjours sur les côtes ouest et est des États-Unis et revenant dans son Hong Kong natal pour un temps en 2017, où cet album de 10 titres a été conçu, ainsi qu’un voyage parallèle – son premier – en Chine continentale juste au moment où Hong Kong a atteint 20 ans depuis la passation de pouvoirs à « One Country, Two Systems » quand elle montait les barricades à Hong Kong contre l’influence de Pékin pendant les manifestations de l’Umbrella Protests au point qu’on a pu s’interroger sur comment cette expérience se traduirait dans cet album. 

Elle le fait de manière plutôt passive sur « Chang-E », pas à l’aéroport de Singapour et sans lien perceptible avec Wall-E non plus, mais qui conte plutôt l’histoire de la femme d’un tyran qui, dans un acte de défi, a bu l’élixir d’immortalité pour sauver la Chine de son règne éternel puis est montée sur la lune pour y vivre avec le lapin de jade, son habitant d’origine ; une histoire qu’elle a entendue lorsqu’elle était enfant. Une charmante petite ballade comme celle qu’elle écrit depuis ses débuts, mais avec une profondeur et une complexité d’arrangement qui surprendrait tous ceux qui n’ont jamais écouté au-delà des bases de la guitare de « First Love ».

Elle n’est cependant pas obsédée par la Chine. « A Window/O’Keeffe » a été écrit sur son dernier été à Brooklyn, à New York. Les couleurs d’une exposition de Georgia O’Keeffe qu’elle avait visitée au musée de Brooklyn et qui s’étaient infiltrées dans ses souvenirs de cette époque et, à bien des égards, la chanson parle de couleur, même si elle évoque tout autant l’amitié entre les femmes.

Ce que l’on remarque sur ce morceau et sur d’autres comme « Mary » (le nom d’une diseuse de bonne aventure) et, (à un moindre degré, le très enjoué « Dandelions/Liminal », qui sont tous deux sortis en singles, ainsi que l’adorable « Writer », qui semble être un journal intime de sa vie quotidienne à Hong Kong mais qui pourrait également faire la chronique d’une lutte contre son propre blocage d’écrivain, c’est un retour en arrière et un éloignement de son son son plus électrique sur l’album précédent Second Love et le EP qui l’a précédé, S. Ces deux albums lui ont apporté des comparaisons avec Lana Del Rey. Ici, elle a inversé la direction vers le son acoustique plus dépouillé des deux premiers albums. Il est même possible de choisir certains de ses riffs préférés et cette rime caractéristique qu’elle utilise et qui date d’avant même « First Love ».  Elle a également ajouté des percussions avec une profondeur et une puissance qui lui manquaient jusqu’à présent et elle est ainsiparvenue à feire de April ne belle lettre d’amour aux endroits où elle a vécu/visité ou habité, grâce à un retour aux sons acoustiques plus dépouillés que ceux de son travail précédent.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :