Sad 13: « Haunted Painting »

Si vous avez la chance de vivre dans un endroit où l’air se rafraîchit et où les feuilles – et non le ciel – prennent différentes teintes de rouge, alors Haunted Painting de Sad13 pourrait vous sembler approprié pour une soirée saisonnière macabre et ludique. Le titre « Ghost (of a Good Time) » en disant plus que long à cet égard.

La musique est fantaisiste, même dans sa morbidité. Ce n’est pas du slowcore ou du death metal, c’est de la pop ; pas tant pour noyer les chagrins dans du whisky bon marché que dans un bol de punch vert éclatant.

Mais ceci n’est, bien sûr, qu’une lecture superficielle de Haunted Painting. Après ses débuts dans le rôle de Sad13, et un Slugger en 2016, Sadie Dupuis – également membre fondateur de Speedy Ortiz – a connu un chagrin personnel paralysant qui lui a interdit de faire de la musique. Elle a été inspirée par la peinture de Franz Von Stuck représentant la danseuse Saharet, qui lui semblait être un fantôme. Face à la perte de ses proches et à un monde qui s’effondre, la canalisation de l’art hanté semblait appropriée.

Les mélodies sont accrocheuses mais avec des textures étranges, déformées et atonales. « Into the Catacombs » est un titre très approprié pour le premier morceau, qui s’ouvre sur une sinistre instrumentation à cordes. Le riff principal de « With Baby » rappelle la chanson thème de Ghostbusters.

Tout en maîtrisant de nombreux instruments, et en invitant de nombreux amis tout aussi talentueux sur l’album avec elle (dont un orchestre de huit musiciens), il y a aussi une pléthore de synthés. Dupuis décrit Haunted Painting comme « résolument non minimal » et, son propre répertoire instrumental comprend « des jouets, des déchets et des choses éphémères ».

Alors que de nombreux albums commencent par être accrocheurs puis deviennent plus introspectifs, Haunted Painting perd un peu de sa morosité pour devenir plus pop. « Market Hotel » est un titre accrocheur, avec des touches majeures, et une guitare déformée.

Dupuis, dont la carrière musicale professionnelle a débuté au sein d’une chorale itinérante au collège, a auparavant passé un temps au MIT avant de se consacrer à la musique et à la poésie. Outre son travail sous le nom de Sad13 et avec Speedy Ortiz, elle a également collaboré avec Lizzo. Il est clair qu’elle cherche constamment à élargir les possibilités de ce qu’elle peut faire, et cela s’entend dans sa musique. Morbide est, à cet égard, est une description moins pertinente que « memento mori » (Souviens-toi que tu vas mourir.) : il s’agit, au total, d »un rappel à ne pas perdre de temps.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :