Mary Hopkin: « Another Road »

Mary Hopkin a été l’une des premières artistes à signer avec les Beatles sur leur label Apple et, en 1968, elle a connu un succès monstre avec « Those Were The Days » et elle a eu beaucoup d’autres hits ; à cet égard, chacune de ses sorties est un petit événement à célébrer ne serait-ce que parce que ses albums sont rares.

Sept ans se sont écoulés depuis son dernier opus, Painting By Numbers en 2013, ce qui fait que ses mélodies, sa voix, sa musicalité, ses harmonieset ses parole ont manqué à beaucoup dans paysage musical.

Entretemps, elle a chanté sur le récent album de Ralph McTell, Hill Of Beans, ainsi qu’ avec sa fille, Jessica Lee Morgan, sur son dernier album, Forthright. Another Road a été, pour ces raisons, mais il pourrait bien êtreun des ses meilleurs.

Ce disque est, en quelque sorte, une affaire de famille. Hopkin a écrit, produit et enregistré l’album dans son home studio, mais elle a bénéficié de l’aide de sa fille, Jessica Lee Morgan, qui est une artiste talentueuse à part entière, et du partenaire de Morgan, Christian Thomas. Ils avaient aidé Hopkin à apprendre à enregistrer elle-même, mais l’ont aidée à distance en lui fournissant une basse, une guitare, un saxophone, un piano et, à l’occasion, des voix. Thomas a également mixé l’ensemble de l’album, sur lequel Hopkin avait un contrôle total.

L’album a ses racines dans la musique folklorique, mais ce n’est pas entièrement le folk qui le vend à découvert. Hopkin crée de la musique comme aucun autre artiste. Elle écrit des mélodies qui visent à vous arracher le cœur et son utilisation des chœurs améliore chaque chanson. On peut voir, ou plutôt entendre, pourquoi des artistes comme Kate Bush la citent comme une influence. Hopkin apporte de la beauté à ce monde, même lorsqu’elle fait de la politique et qu’elle chante l’horrible état des choses aux États-Unis. Elle ne juge pas, elle ne prêche pas, mais elle réfléchit.

L’album s’ouvre sur la chanson titre, « Another Road », dont la première ligne, « Construisons une autre route, découpons la campagne Nous avons les solutions à tous nos problèmes, Gagner beaucoup d’argent en même temps » (Let’s build another road, carve up the countryside. We got the solutions to all our problems, Make lots of money at the same time) est une déclaration audacieuse pour ouvrir l’album. Hopkin a de l’espoir, mais elle est aussi très consciente du monde et elle n’hésite pas à être honnête.

Another Road est plein de chansons personnelles, d’histoires et de déclarations politiques. 10 chapitres et 10 aperçus du monde de Hopkin. Tout cela sur des chansons magnifiques, mélodiques et parfaitement enregistrées. Et n’oublions pas cette voix. Hopkin a une sonorité phénoménale dans le cheminement qu’elle opère vers une nouvelle route.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :