Le Couleur: « Concorde »

La mort est le thème central du troisième album du groupe montréalais Le Couleur, Concorde. Pourtant, le trio aborde l’inéluctable finalité d’une manière plus fantasque que tragique. La mort est, pour ainsi dire, un sentiment d’urgence qui nous maintient en vie. C’est aussi le mythe. Explorer la beauté dans la fatalité sur des airs de synth-pop et une voix charnelle, telle est la démarche artistique de la chanteuse Laurence Giroux-Do et de ses collègues musiciens, Patrick Gosselin et Steeven Chouinard.

Cette mort est clairement illustrée par la chanson titre de l’album, qui évoque le crash d’un Concorde d’Air France en juillet 2000. Les paroles sont éloquentes : « corps dans le corps / sentir la chaleur / l’apesanteur / des rêves infinis / se concentrer pour mieux s’envoler / en pleine gloire / une traversée supersonique de l’Atlantique » (body within your body / feel the heat / the weightlessness / infinite dreams / focus to better take flight / in full glory / a supersonic crossing of the Atlantic). En fait, les paroles des 10 morceaux sont inspirées de l’histoire de ce seul crash historique du Concorde, à savoir le vol 4590 à destination de New York. Mais rien n’est vraiment tragique sur l’album Concorde… 

C’est toujours la sensualité et la capacité de danser qui prévalent dans le travail du groupe. Mais ils se sont éloignés de l’univers électro. C’est toujours doux et accrocheur, mais plus sombre et plus mordant que les albums précédents, P.O.P. (2016) et Origami (2010). La guitare rageuse à la fin du superbe « Désert » qui ouvre l’album, est la preuve de cette volonté d’offrir des passages plus forts et plus exploratoires qu’auparavant. Même constat pour « L’aube du 3ème soleil », qui pousse vers le moins familier. Juste après, le très vivant « Train de minuit » est plus digeste, un savant mélange de pop et de disco qui nous fait croire que Michael Jackson aurait pu créer une bande son avec Abba…

A l’écoute de la belle proposition francophone du Concorde, une chose ressort : Le Couleur sait marier les sons modernes et les sons vintage. Plusieurs artistes l’ont essayé, mais avec moins de succès. Énergique, accrocheur, séduisant, l’album peut sembler facile d’accès. Mais ne vous y trompez pas. L’ambitieux Concorde est une belle frénésie qui s’adresse avant tout à ceux qui aiment une musique pimpante et audacieuse. C’est un pop chic avec beaucoup de couture, un art élégant qui vous emmène plus loin que la première escale.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.