Knot : « Knot »

Parfois, des cendres naît quelque chose d’encore plus étonnant et plus beau que ce qu’il y avait autrefois, Knot prouve que cet axiome est tout à fait vrai. Avec leur premier album éponyme, Knot, le quatuor composé de Jonah Furman, Aaron Ratoff, Ian Becker et Joe Demanuelle-Hall, a réalisé un album plein d’intenses questions, de colère montante et d’une interconnexion universelle. Les guitares de Furman et de Demanuelle-Hall s’entremêlent et s’écartent l’une de l’autre à travers des leads chargés de tension et de slithing et des accords de chunking derrière une section rythmique solide et martelante. Ce disque montre comment les gens interagissent et se traitent les uns les autres dans une société qui semble toujours au bord de l’effondrement ou du changement et examine comment les structures de la vie ont besoin d’être encouragées et encouragées pour progresser. 

« Fallow » commence avec des guitares qui sonnent et qui dansent tranquillement, des basses qui s’envolent, avant de s’abandonner à une histoire tortueuse et enchevêtrée sur la façon de tirer le meilleur parti des circonstances les plus stériles. La voix de Furman frémit et s’élève tout au long de la lente construction et de la combustion tout en lâchant des lignes sur la revitalisation et une forme de renaissance comme « Fallow/ the fields considered/the use and goodness of dew and moisture/So I considered/The use and goodness… of EVERYTHING » (Jachère/ les champs considérés/ l’utilisation et la bonté de la rosée et de l’humidité/ donc j’ai considéré/ l’utilisation et la bonté… de TOUT ) et « After some real time wringinging/hollow/ the thought occurrence/change is key… » (Après quelques tiraillements en temps réel, le changement de pensée est la clé…). « Justice » est un morceau anxiogène qui se tortille et qui fait saillie, avec des arrêts brusques et des changements de signature temporelle, tandis que le chant de Furman transmet un sentiment de force formidable. Furman chante les prises de conscience que le fait de se joindre à une union, que ce soit sur le plan interpersonnel ou social, est le moyen d’opérer un véritable changement et d’apporter de la compassion et de l’amour à tout ce que l’on fait et à la bonne façon de progresser.

« I Live in Fear » est un examen de la paranoïa chez ceux qui ont un pouvoir ou un privilège et de son impact sur la vie quotidienne. Furman chante ici le point de vue d’une personne privilégiée à son insu qui se heurte à des inconvénients mineurs comme un enfant qui pleure de faim dans un café, ou comment le fait de renoncer à une partie du pouvoir par des actions attentionnées pourrait conduire à un soulèvement théorique. Le titre s’avère être une condamnation incisive de ceux qui manquent d’empathie ou de ceux dont le statut socio-économique est confortable et qui montrent une réticence à travailler à l’égalité et à un meilleur mode de vie pour tous. « The World » est un autre examen de la façon dont on peut travailler à faire de quelque chose d’aussi grand un endroit meilleur pour plus de gens et se lancer à fond dans cette entreprise, ce qui se traduit par une impressionnante démonstration musicale de roulement de tambour et de riffs de guitare déchiquetés et fracassants. Furman répète le mantra « Je ne veux pas d’un autre monde/Je veux celui-ci… » (I don’t want another world/I want this one…) tout en reconnaissant que des changements doivent avoir lieu et que le fait de travailler pour y parvenir entraîne une imprévisibilité difficile qui devient nécessaire.

Bien que certaines choses puissent être et seront toujours présentes, Knot a établi un dossier qui est très proche du présent et qui vous demande de travailler à la fois vers l’intérieur et vers l’extérieur. Knot est un défi pour tous ceux qui écoutent, qui persévèrent et qui s’efforcent de résoudre des problèmes dans leur vie personnelle et sociale.   Ce disque montre un groupe qui a quelque chose de substantiel musicalement et lyriquement à ajouter à la mêlée et qui le fait d’une manière unique et réfléchie. C’est un disque qui se pousse et ne relâche pas ses efforts pour atteindre ses ambitions. Il y a un nous à tout ce qui est exposé ici, Furman et compagnie ont ajouté quelques nouvelles allées musicales et lyriques à explorer de manière réfléchie et mesurée. Knot est un disque qui place la barre très haut à bien des égards et vous encourage à travailler dur pour votre propre croissance ainsi que pour la promesse d’un autre avenir.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.