Fair Mothers: « In Monochrome »

Fair Mothers de Kevin Allan est le deuxième projet, plus expérimental, de ce dernier. In Monochrome., avec des invités comme Faith Eliott, Dana Gavanski (chant), Esther Swift (harpe), Pete Harvey (violoncelle) et Jonny Lynch du Pictish Trail, l’album a été enregistré au Happiness Hotel d’Édimbourg au cours des deux dernières années et exporte des thèmes sur l’isolement du monde, de ceux que vous aimez et de vous-même.

Des percussions intenses qui s’accumulent progressivement et de douces notes de piano marquent le début de l’album, qui s’intitule »Magic Bullets for Dracula ». Les mots « N’étiez-vous pas assez ? » (Weren’t you enough?) résonnent dans le paysage sonore troublant qui se situe quelque part entre Tom Waits, Mount Eerie et Radiohead. Après presque 10 minutes, « Birds & Beas & Tiny Fleas » suit et cette combinaison expérimentale et déformée d’electronica, de miserabilia et de post rock commence par des instruments avant d’être hantée par des chants en écho qui se doublent les uns les autres pour exprimer les inquiétudes sur l’avenir de l’humanité… Cela est parfaitement résumé par les derniers sons de la nature qui se bat contre le bruit électronique. Le récent « single » « Harpy » est le suivant et cette histoire macabre amène Kevin et Faith à se demander ce qui pourrait arriver de pire quand on retourne sur la scène d’un crime au milieu de riffs intenses.

Le poignant et puissant « In Black Covered » s’ouvre sur des cordes acoustiques et un débordement d’émotion au milieu de cordes parfaitement accordées – « Personnellement, je n’ai pas besoin de ça, à vrai dire, en ce moment. Dites les bons mots et vous êtes un génie, mais vous ne pouvez pas réparer mon voeu » (Personally I don’t need this, truth be told, right now. Say the right words and you’re a genius but you can’t fix my vow)– tandis que la « Unwinding Road », dépouillée, est à la fois pleine d’âme et sombre, et se termine comme un misérable Sufjan Stevens : « Une route sinueuse, tout ce que vous connaissez. Il y a des versions de moi, il y a des versions de toi » ( winding road, all you know. There are versions of me, there are versions of you). « Crazy Lamb » s’ouvre sur un rire qui rompt le chant (ce que nous aimons toujours entendre dans les enregistrements) avant que Kevin Allen ne prononce la phrase fatidique : « Throw away the Queen ». Puis il prévient : « Ils vont transformer ta peau en une toison d’or, et tu erreras sur le chemin du milieu du Seigneur » (They’ll turn your skin ino a golden fleece, then you’ll roam in the way of the middle of the Lord).

Écrit après une intense dispute avec sa femme, le titre de Kevin est sombre et réfléchi avec ses premiers mots : « Tu as à peine dit un mot depuis que tu t’es calmé. Retiens tes peurs, garde-les loin de moi » ( You hardly said a word since you quietened down. Hold back your fears, Keep them from me) et ensuite l’admission « Nous allons laisser entrer des vents froids dans notre maison » (We’ll let cold winds into our home ). Alors que « Faith » nous livre un chant façon « sha la las » tiré du « Baby It’s You » des Shirelles, écrite par Burt Bacharach, et où Allen « Qu’est-ce qu’ils en savent/ il est 16.39 » (‘What do they know?’/‘16.39)

clôt le disque avec une déclaration de « Je déteste ces sales mensonges » et « Bienvenue dans les ténèbres, célébrez les ténèbres, marchez dans les ténèbres » (Welcome to the darkness, celebrate the darkness, walk into the darkness), prononcées au milieu d’énormes riffs que The Twilight Sad ou The Jesus and Mary Chain seraient fiers de faire leurs, avant que le violoncelle, des tonalités douces et une musique de fond naturelle et ambiante ne viennent clore le disque et nous font penqer que, bien qu’il y ait de l’obscurité dans In Monochrome, vous aurez envie de l’embrasser.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.