Emma Swift: « Blonde On The Tracks »

Les chansons de Bob Dylan ont été reprises par des artistes allant d’Adele à Ziggy Marley, des professionnels et des semi-professionnels et même des amateurs purs et durs ont tous eu un coup de coeur pour lui. Peu d’entre eux, cependant, ont eu le courage comme Emma Swift – une auteur-compositrice australienne qui vit à Nashville avec le musicien culte britannique Robyn Hitchcock – de consacrer des albums complets pour relever le défi de front.

La voix de Dylan, autrefois comparée à « du sable et de la colle », pourrait donner lieu à bien de lectures et, bien que beaucoup de ses comôsitions aient été chantées dans de belles tonalités mélodiques, peu de gens ont égalé son émotion et sa passion en livrant ses chansons poétiques lyriques. Il nous faut, toutefois, dire qu’Emma Swift verse beaucoup de sa personne dans chacune de ses interprétations.

Elle reprend de nombreuses chansons familières : « Queen Jane Approximately », « Sad-Eyed Lady of the Lowlands », « One of Us Must Know », « Simple Twist Of Fate », « You’re A Big Girl Now » et « The Man In Me » mais évite judicieusement les standards plus évidents de Dylan. Swift nous instruit également sur cet album en s’attaquant à une chanson moins connue dans « Going Going Gone ».

Plus courageusement encore, elle reprend et enregistre un morceau qui n’est sorti qu’en 2020, « I Contain Multitudes ». De ce dernier, Emma dit : « Pour moi, cette chanson, sortie par Dylan il y a tout juste deux mois, est devenue une obsession, un mantra, une prière. » Nul ne devrait recommencer à décortiquer le sens de chacun de ces morceaux. De nombreux commentateurs de Dylan, plus qualifiés, ont rempli des volumes analysant son imagerie poétique mais la façon dont Swift interprète ces chansons indique la place particulière dans ses pensées que chacune de ces chansons a pour elle. On pourrait même dire qu’avec touts les titres qu’elle a choisis, chacun d’entre eux a une place déchirante dans sa vie et elle les interprète avec clarté, douceur et honnêteté.

Elle a clairement écouté de nombreuses autres chanteuses qui ont interprété les chansons de Dylan qui leur plaisaient ; Sandy Denny et Joan Baez lui viennent à l’esprit. Emma Swift end à juste titre hommage à ces artistes et les a imitées sans chercher à les imiter. On ne saurait non plus ainsi donner un titre plus intelligent que ce Blonde On The Tracks, qui reconnaît les deux albums d’où proviennent beaucoup de ces chansons.

Sous la houlette du producteur Patrick Sansome, son chant plein d’âme et de tristesse est accompagné de la guitare Rickenbacker et de la steel guitar, avec la participation des stalwarts de Nashville et Dylan, Robyn Hitchcock, Patrick Sansone, Thayer Serrano, Jon Estes et Jon Radford. Non seulement elle « réimage » les chansons de Dylan, mais elle enregistre aussi sur ses traces aux Magnetic Sound Studios.

Emma Swift affirme que la musique de Dylan lui a donné « une raison de se réveiller ». Ne reste plus qu’à espérer à notre tour que cet album de reprises donne grâce au talent de cette vocaliste inspirée qu’est Emma Swift.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.